Toulouse

Tourisme

Avec l'Envol des Pionniers, Toulouse renforce son offre de tourisme culturel et scientifique

Par Paul Falzon, le 20 décembre 2018

En l'espace de quelques semaines, entre novembre et décembre, Toulouse Métropole aura finalisé l'ouverture de la Halle de La Machine et de l'Envol des Pionniers, mais aussi récupéré la gestion du musée Aeroscopia. De quoi mettre en cohérence sa politique d'attractivité sur la culture scientifique.

Les travaux de construction et d'aménagement du bâtiment de l'Envol des Pionniers auront coûté 10,6 M€, dont 1,2 M€ pour la scénographie et les équipements audiovisuels.
Les travaux de construction et d'aménagement du bâtiment de l'Envol des Pionniers auront coûté 10,6 M€, dont 1,2 M€ pour la scénographie et les équipements audiovisuels. — Photo : Toulouse Métropole

Avec l'ouverture de l'Envol des Pionniers ce 20 décembre, c'est tout un pôle touristique qui prend forme à Montaudran. Et c'est la stratégie de long terme de la métropole toulousaine autour de l'offre de culture scientifique qui se concrétise. L'événement marquant de la fin d'année aura bien sûr été le week-end de spectacle animé par la Compagnie de La Machine début novembre, rassemblant 900 000 personnes. Un succès populaire qui a aussi été un formidable vecteur de notoriété pour la Ville rose. « Les télévisions du monde entier ont montré les rues de Toulouse, s'enthousiasme Francis Grass, président de la commission Culture de Toulouse Métropole. Nous allons évaluer l'impact économique de l'événement, notamment dans le secteur des cafés-hôtels-restaurants, mais nous avons déjà constaté une hausse parallèle de la fréquentation des sites touristiques de la métropole. »

Actions communes sur la promotion

Les 70 000 personnes réunies du 9 au 11 novembre pour l'inauguration de la Halle de La Machine sont de bon augure pour atteindre l'objectif de 220 000 visiteurs annuels dès 2019 sur ce site. Et avec l'Envol des Pionniers, consacré à la mémoire de l'aéropostale, Montaudran dispose désormais de deux attractions majeures, déjà réunies sous l'appellation de la Piste des Géants. L'investissement est majeur pour la métropole, qui aura injecté 30 M€ dans ce pôle touristique. Des actions communes ont déjà été lancées en termes de promotion et de billetterie, et des synergies sur le marketing et la communication sont planifiées avec la Cité de l'Espace et le musée Aeroscopia. Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a plusieurs fois rappelé l'objectif de création d'un parcours touristique autour des savoirs. Le dispositif institutionnel s'est d'ailleurs simplifié avec l'intégration d'Aeroscopia dans le giron de la métropole le 8 novembre. « La création d'une direction de la culture scientifique au sein de notre collectivité permet de mieux coordonner les programmations : l'accroissement de l'offre, loin de créer une concurrence interne, renforce l'ensemble des établissements, insiste Francis Grass. L'enjeu est de capitaliser sur une image industrielle et scientifique hors norme pour contrebalancer les handicaps de la ville en termes de situation géographique et de mobilité. »

Renforcer l'attractivité internationale

Malgré une image de marque très positive sur l'art de vivre, Toulouse a encore du mal à attirer des touristes au-delà de sa zone d'attractivité du Grand Sud et de l'Espagne. Dans un contexte de plus en plus concurrentiel entre cités européennes, la ville occupe certes un honnête 9e rang national pour l'attractivité auprès des touristes étrangers, et la fréquentation progresse régulièrement : 5,4 millions personnes hors déplacements d'affaires en 2017 (+3 %) pour 2,3 millions d'entrée dans les sites de visite (+16 %). Mais de nombreuses marges de progression ont été identifiées, notamment dans l'hôtellerie où le taux d’occupation sur l’ensemble de l’année atteint 67,4 %. La stratégie définie en 2017 par l'Agence d'attractivité de Toulouse vise à faire progresser cet indicateur de 20 % en trois ans.

Les travaux de construction et d'aménagement du bâtiment de l'Envol des Pionniers auront coûté 10,6 M€, dont 1,2 M€ pour la scénographie et les équipements audiovisuels.
Les travaux de construction et d'aménagement du bâtiment de l'Envol des Pionniers auront coûté 10,6 M€, dont 1,2 M€ pour la scénographie et les équipements audiovisuels. — Photo : Toulouse Métropole

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture