Haute-Garonne

Aéronautique

Arrêt de l'A380 : Airbus privilégie la mobilité interne pour les 3000 postes concernés

Par Paul Falzon, le 14 février 2019

L'avionneur européen Airbus a acté l'arrêt de la production de son "superjumbo" A380 suite à la décision de la compagnie Emirates de réduire d'une quarantaine d'unités son programme d'achat. La présidence d'Airbus annonce des discussions avec les partenaires sociaux dans les semaines à venir.

Airbus A350
Airbus A350 — Photo : Airbus S.A.S 2017

La date de mort de l'A380 est connue : c'est en 2021 qu'Airbus livrera les derniers exemplaires de son "superjumbo" à Emirates. La compagnie du Golfe a officialisé ce 14 février sa décision de réduire d'une quarantaine d'unités son programme d'achat du plus gros avion de ligne du monde, tout en engageant l'achat de 40 A330-900 et 30 A350-900. « Notre carnet de commandes n’est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l’A380, et ce, malgré tous nos efforts de ventes auprès d’autres compagnies ces dernières années », a résumé Tom Enders, président exécutif d’Airbus pour encore quelques semaines. Le rythme de livraisons des A380 avait significativement baissé ces deux dernières années, passant de 28 en 2016 à 13 l'an dernier. 

Les syndicats attentifs à la supply chain

Les conséquences sociales de cet arrêt sont encore incertaines. La direction d'Airbus évoque « 3 000 à 3 500 postes susceptibles d’être affectés par cette décision dans les trois prochaines années » - dont 300 à 400 sur les chaînes d'assemblage de l'avionneur à Toulouse, de source syndicale. Tom Enders s'est voulu rassurant : « L’actuelle montée en cadence de l’A320 et la nouvelle commande de gros porteurs d’Emirates offriront de nombreuses possibilités de mobilité interne. »

Un discours que la CGT Airbus 31 accueille avec prudence : « Pour les salariés de statut Airbus en CDI, il devrait y avoir des possibilités vu le développement d'autres programmes : on constate déjà des redéploiements depuis un an, indique Christophe Lloret, délégué syndical central CGT pour Airbus Opérations. Des questions se posent pour les intérimaires et les sous-traitants : il faudra voir notamment l'impact sur la supply chain en charge de la production des composants de l'A380. »

Un chiffre d'affaires en forte croissance

Quelques heures après l'annonce de la production de l'A380, Airbus a présenté des résultats 2018 très satisfaisants, avec un chiffre d’affaires à 63,7 Md€, contre 59 Md€ en 2017, grâce à un nombre record de livraisons d’avions commerciaux : 800 appareils contre 718 l'année précédente. La famille des A320 reste la plus dynamique, et particulièrement la gamme des A320neo avec 386 appareils livrés contre 181 en 2017.

Airbus A350
Airbus A350 — Photo : Airbus S.A.S 2017

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.