Haute-Garonne

Communication et médias

Après la reprise, coup de jeune pour Pôle Impression

Par Fleur Olagnier, le 28 novembre 2019

Repris au mois de juin par Laurent de Rosa et Christophe Escande, Pôle Impression prend un coup de jeune. L'imprimerie historique créée en 1936 se diversifie dans les agendas, calendriers et autres textiles publicitaires. Les deux dirigeants s'attaquent également à l'outil de travail, avec un investissement de 2 M€ dans de nouvelles machines.

Christophe Escande, président de Pôle Impression, et Laurent de Rosa, directeur général, devant leur "Rolls Royce des imprimantes".
Christophe Escande, président de Pôle Impression, et Laurent de Rosa, directeur général, devant leur "Rolls Royce des imprimantes". — Photo : Fleur Olagnier/Le Journal des entreprises

La société Delort, imprimerie de labeur de la banlieue toulousaine créée en 1936, prospère dans le B to B jusque dans les années 1990. Elle est ensuite rachetée par un de ses fournisseurs, le studio graphique ramonvillois Ogham. Regroupées administrativement sous l'enseigne Pôle impression depuis 1996, les deux marques continuent à vivre sous leur propre nom, l'une dans l’impression, l'autre dans la création graphique pour le papier et le digital.

De leur côté, Christophe Escande et Laurent de Rosa, ont associé leurs deux entreprises respectives Print Concept et LDR Diffusion en 2015 : « Installés en tant que bureau de fabrication, nous commercialisions de l’impression offset et numérique, des agendas et calendriers personnalisés, des objets et du textile publicitaires. La fabrication était confiée à divers partenaires, raconte Laurent de Rosa. En 2017, avec 250 clients et 2,3 millions d’euros de chiffre d’affaires, la question s’est posée de produire nous-mêmes ». Les deux dirigeants ont alors saisi l'opportunité de racheter Pôle Impression, localisé à Castanet-Tolosan, dont ils sont à la tête depuis juin 2019.

Une nouvelle branche « objets publicitaires »

Depuis leur arrivée, quatre embauches ont déjà été concrétisées, ce qui porte à 36 le nombre de collaborateurs. Avec près de 500 clients, Pôle Impression affichait 4,6 M€ de CA en 2017-2018. L’imprimerie Delort réalise de l’impression offset et numérique petit et grand format par exemple pour ATR, CLS Argos ou Sanofi. Les 12 créatifs du studio Ogham travaillent quant à eux pour Tisséo, le groupe Marie Claire ou le Cnes. « Notre objectif est de maintenir le chiffre d'affaires de Pôle Impression sur l’exercice 2019-2020, et de rapatrier 50 à 70 % de l'activité que nous générions avec le bureau de fabrication », décrypte le directeur général.

Les deux dirigeants créent ainsi un département agendas, calendriers et carnets d’écriture publicitaire", ainsi qu’une entité objets et textiles publicitaires, qui n’existaient pas auparavant chez Pôle Impression. Ils espèrent conserver une grande partie des 250 clients de l’ancienne entité - 80 % en ex Midi-Pyrénées et Paris - grâce à leur maîtrise de la production à 100 %, valeur ajoutée par rapport à leur mode de fonctionnement précédent.

Bientôt une presse dernier cri

Par ailleurs, dans ses 2 000 m2 de locaux dont 1 400 m2 dédiés à la production, Pôle Impression dispose aujourd’hui d’une presse professionnelle de marque Heidelberg. « D’ici le second semestre 2020, nous allons investir environ 2 millions d’euros pour remplacer notre presse offset par une presse de nouvelle génération, ce qui devrait nous faire gagner près de 15 % de productivité », appuie Laurent de Rosa. Cette somme doit également servir à l’acquisition de matériel de façonnage, pour effectuer les opérations de reliure, pelliculage et dorure.

Enfin, avec en moyenne plus d'un million d'impressions A4 à la journée, l’entreprise est fière d’afficher la certification PEFC, qui garantit que ses trois fournisseurs de papiers utilisent de la pâte à papier issue de forêts gérées. Les deux entrepreneurs entendent également conserver les normes environnementales ISO 26 000 et Imprim’Vert, qui garantit un engagement dans le recyclage des encres.

Christophe Escande, président de Pôle Impression, et Laurent de Rosa, directeur général, devant leur "Rolls Royce des imprimantes".
Christophe Escande, président de Pôle Impression, et Laurent de Rosa, directeur général, devant leur "Rolls Royce des imprimantes". — Photo : Fleur Olagnier/Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.