Toulouse

Transport

Alstom entre dans le capital d'EasyMile à hauteur de 14 millions d'euros

Par la rédaction, le 20 janvier 2017

Alstom investit 14 millions d'euros dans EasyMile et entre dans son conseil d'administration. L'entreprise toulousaine qui conçoit des navettes autonomes électriques compte développer son offre du "dernier kilomètre" dans le monde et poursuivre son activité de R&D.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Alstom vient d'investir 14 millions d'euros pour acquérir une participation minoritaire dans EasyMile, l'entreprise toulousaine qui développe la navette autonome et électrique EZ10. L'EZ10 propose un transport partagé, sans conducteur, pour les derniers kilomètres. Les navettes électriques EasyMile opèrent depuis une plateforme de transport jusqu'à une destination finale dans un quartier ou une zone limitée. Elles peuvent transporter jusqu'à 12 passagers. Depuis avril 2015, l'EZ10 a été déployée sur une cinquantaine de sites dans 14 pays en Asie, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe. Une phase test démarre le 21 janvier à Paris avec la mise en service de la navette pour traverser la Seine et relier la gare de Lyon et la gare d'Austerlitz.

Développement de la R&D

Ce nouvel apport de 14 millions d'euros va permettre à l'entreprise de développer sa croissance et de poursuivre ses efforts de R&D. « Sur les 62 salariés de l'entreprise, 36 sont dans une activité de R&D », annonce Gilbert Gragnaire, à la tête de l'entreprise (4 millions d'euros de CA en 2016). Et cet effectif est bien entendu amené à monter dans les années qui viennent. Aujourd'hui l'entreprise est implantée à Toulouse , Singapour (12 personnes) et à Denver (installation en cours).

Nouvel essor commercial

Parallèlement à la mise en service de navettes autonomes sur des périmètres sécurisés (contrats avec des parcs d'activité, des zones touristiques, etc.) , Alstom et EasyMile ont signé un accord de partenariat commercial afin d'unir leurs forces pour proposer des solutions intégrées destinées au transport urbain : « Aujourd'hui, nos clients sont des opérateurs de transport (ex : la RATP en France, NDLR). Avec Alstom, nous allons vers une offre globale qui veut assurer la liaison entre la station de tram, par exemple, et le domicile : nos navettes EasyMile peuvent assurer le dernier kilomètre et rapprocher le piéton de chez lui », projette le dirigeant. Il évoque en exemple Dubaï ou Singapour où, sous grosse chaleur, marcher 500 mètres n'est même pas envisageable. C'est d'ailleurs dans ces zones du monde, Asie et Proche Orient, où des villes nouvelles se construisent, que la solution innovante et disruptive Alstom/EasyMile devrait se développer en premier.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail