Toulouse

Transport

Aéroport Toulouse-Blagnac : Trafic en hausse et démarrage de grands chantiers

Par la rédaction, le 12 janvier 2017

Le nombre de passagers passant par l'aéroport de Toulouse-Blagnac a augmenté de 5,4% en 2016, pour dépasser la barre des 8 millions. Pour faire face à cette hausse de trafic, trois grands chantiers sont lancés dès cette année. Ces travaux font partie du large programme d'investissement d'ATB chiffré à plus de 100 millions d'euros, pour une période de quatre ans.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

"On va connaître des années compliquées", prévient Jean-Michel Vernhes, président du directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac (ATB).  Il ne s'agit pas de difficultés commerciales, car les nouvelles sont plutôt bonnes sur ce plan  : le trafic a connu une nette augmentation  de +5,4% , soit plus de 8 millions de passagers) A titre de comparaison, le national, lui, progresse de 2,6%. La complexité des années à venir sera dans l'organisation des chantiers programmés et la gestion du flux croissant de passagers

Trafic en hausse grâce au low cost

Comme l'an dernier, le segment low cost porte la croissance du trafic. Celui-ci a augmenté de 17,6% et représente plus de 32% du trafic total. Easyjet et Volotea sont les compagnies aériennes qui transportent le plus de passagers en low cost. Suit Ryanair, le dernier arrivé (en octobre 206), qui a démarré avec une ligne vers Berlin puis six autres destinations depuis novembre. Cette montée de trafic devrait continuer avec une prédiction de +9% pour 2017. Les résultats financiers de cette hausse de trafic se sont fait sentir mais à petite dose, puisque le chiffe d'affaires a augmenté de 4% par rapport à 2015 (129 M€, avec un effectif de 320 salariés). L'état d'urgence en place depuis neuf mois et ses conséquences sur les attentes des passagers aux postes de sécurité et de douane explique en partie ces résultats : "c'est une vraie difficulté qui a des impacts opérationnels commerciaux" a commenté le président. Les passagers stressés et retardés n'ont plus l'envie ni le temps de faire du shopping et de consommer. Résultat : les commerces de l'aéroport ont vu leur chiffre baisser en 2016  par rapport à l'année précédente.

Un prêt de 102 millions d'euros

Pour passer de 8 à 12 millions de passagers (attendus pour 2017), les équipes de l'aéroport se préparent à augmenter leur capacité d'accueil. Au programme : de grands travaux qui démarrent dès ce premier trimestre avec une extension du hall D (où seront réinstallés tous les postes d'inspection filtrage dits PIF (soit une douzaine de postes de contrôle sécurité modernisés) chiffrée à 20 millions d'euros, et la transformation du hall A avec la construction d'une jetée de 2.500 m² (pour aménager 5 portes d'embarquement) chiffrée à 10 millions d'euros. Le projet d'hôtel annoncé en 2015 se concrétise avec des travaux qui démarrent ce premier trimestre : il sera exploité par le groupe espagnol NH Hotel. L'hôtel 4 étoiles comprendra 148 chambres et un espace séminaire (capacité d'accueil : 350 personnes). Le programme global d'investissement annoncé en 2016  a été concrétisé  par un prêt de 102 M€ remboursables sur 15 ans, assuré par Natixis, AG Insurance, la Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées et la Banque Populaire Occitane. Ce montant financera aussi la modernisation de l'aérogare (espaces de commerce et restauration revisités), les infrastructures aéronautiques (dont la rénovation d'une piste) et les parcs autos.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.