Toulouse

Technologies

Adveez veut séduire l'aéronautique avec son boîtier intelligent

Par Fleur Olagnier, le 11 février 2019

Après les maisons de retraite et les aéroports, la société toulousaine Adveez, qui développe des boîtiers communicants pour les environnements sensibles, veut s'attaquer au suivi des pièces de la supply chain aéronautique.

Véhicule aéroportuaire d'Avia Partners équipé avec la technologie d'Adveez.
Avec le boîtier d'Adveez, les véhicules aéroportuaires sont techniquement forcés de passer de 25 km/h à moins de 5 km/h pour éviter les accidents. — Photo : Avia Partners

Quel est le point commun entre un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et un aéroport ? Ces deux types de structures utilisent le boîtier de suivi d'Adveez (35 collaborateurs ; CA 2018 : 2,2 M€). Tout commence en 2011, lorsque le fondateur et président d'Adveez Karim Bendhia, qui travaille sur l'ouverture « mains libres » des voitures chez Continental, décide d'appliquer le principe... aux portes. Il crée Adveez pour développer un boîtier de géolocalisation communicant.

Du médical aux aéroports

« L'émetteur des clefs de voiture a été introduit dans la montre de patients d'Ehpad ou de maisons de retraite ayant tendance à déambuler, raconte Franck Marry, directeur commercial. La porte de la chambre du patient s'ouvre à son arrivée, et le dispositif détecte aussi les fugues ». Inédit, le système protège aujourd'hui plus de 300 portes en France et aux États-Unis et représente 25 % du chiffre d'affaires de l'entreprise.

En 2013, le belge Aviapartner, spécialisé dans la supervision des avions au sol et des véhicules aéroportuaires, s'intéresse à la technologie d'Adveez. Et si elle permettait au personnel d'être identifié automatiquement et autorisé à conduire tel ou tel véhicule ? Le Toulousain adapte donc son innovation au secteur aéronautique en créant un porte-badge intelligent. Le boîtier est ensuite modifié pour remonter nom du conducteur, position et charge du véhicule électrique, kilométrage, chocs... Toutes ces données transitent sur le serveur Adveez via le réseau bas débit LoRa. « Grâce à ce réseau peu coûteux, nous avons remporté un appel d'offres avec Delta Airlines, raconte Franck Marry. Depuis 2014, deux collaborateurs travaillent dans notre filiale Adveez Inc. à équiper toutes les escales Delta. »

Séduire la supply chain aéronautique

En 2017, l'aéroport de Lyon contacte Adveez pour remédier aux excès de vitesse des conducteurs d'engins aéroportuaires, souvent responsables d'accidents et de dégradation des infrastructures dans les centres de tri de bagages. Toujours très actif en R&D, la société adapte de nouveau son boîtier et parvient à contraindre techniquement les véhicules à passer de 25 km/h à moins de 5 km/h. Les aéroports de Nice, Marseille, Bruxelles et Londres (Heathrow) en sont dotés. « Nous comptons séduire tous les aéroports européens cette année », appuie Franck Marry.

Adveez compte plus d'une centaine de clients, 5 000 véhicules aéroportuaires suivis et 40 aéroports équipés. Cette année, la société toulousaine veut multiplier les références en maintenance et s'attaquer à la chaîne d'approvisionnement aéronautique. « Notre boîtier est hybride et permet un suivi en continu, à l'extérieur comme à l'intérieur des bâtiments. On peut imaginer suivre des pièces d'avion onéreuses, comme les moteurs, depuis l'entrepôt de fabrication jusqu'à la livraison chez le client », décrit Franck Marry. La R&D terminée, Adveez ambitionne de doubler le poids de sa branche santé et de multiplier les clients dans l'aéronautique pour dépasser les 4 M€ de CA.

Véhicule aéroportuaire d'Avia Partners équipé avec la technologie d'Adveez.
Avec le boîtier d'Adveez, les véhicules aéroportuaires sont techniquement forcés de passer de 25 km/h à moins de 5 km/h pour éviter les accidents. — Photo : Avia Partners

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.