Cannes

Nautisme

Wiziboat déploie ses bateaux en libre-service partout en France

Par Olivia Oreggia, le 11 mai 2021

Lancée il y a un peu plus trois ans, la start-up cannoise Wiziboat accélère en déployant ses bateaux partagés en libre-service dans 21 ports de France et bientôt à l’international, visant cette année un chiffre d’affaires d’un million d’euros. Pour répondre à ses besoins de notoriété et de financement, elle prévoit par ailleurs d’entrer en Bourse d’ici cet été.

Wiziboat compte une flotte d’une soixantaine de bateaux dans une vingtaine de ports en France.
Wiziboat compte une flotte d’une soixantaine de bateaux dans une vingtaine de ports en France. — Photo : JASON LEE

"Wiziboat est au bateau à moteur ce qu’Autolib est à la voiture et Vélib' au vélo", voilà pour le pitch de son fondateur et dirigeant. Mais derrière la phrase d’accroche, c’est une marque qui s’impose, un modèle qui plaît. Lancé à Cannes en 2017 par Pierre Olivier Bidault-Siré, entrepreneur dans le monde du nautisme, Wiziboat propose la location de courte durée de bateaux partagés en libre-service. "Les trois premières années ont été difficiles, puis le premier confinement a accéléré notre commercialisation", explique le dirigeant. "En un mois et demi de confinement, nous avons évangélisé dix à quinze fois plus de gens qu’en deux ans. Mais nous ne sommes pas un "produit Covid", il ne s’agit pas que d’une opportunité. Depuis une dizaine d’années, il y a véritablement des changements de consommation. Les gens favorisent les solutions d’usages à la propriété." Dont Wiziboat se veut être la réponse la plus adaptée.

Plus de 60 bateaux connectés

Les bateaux proposés appartiennent à des concessionnaires locaux qui les mettent à l’eau, gèrent les places et en assurent la gestion. Cela réduit alors les problématiques de stocks et ne nécessite pas de personnel dédié, l’ensemble du parcours client étant totalement digitalisé. "La réservation, l’état des lieux d’entrée et de sortie, le démarrage, l’assistance en mer… tout se fait via l’application. Tous nos bateaux sont connectés. Si la batterie faiblit, on reçoit une alerte et on prévient le client. L’application assure une sécurité complète lors de la sortie en mer avec un suivi en temps réel de la position pendant la navigation." Un service qui fait toute la différence et qui a nécessité un important développement technologique, un investissement d’1 million d’euros. L’entreprise compte ainsi une dizaine de collaborateurs dont une solide équipe de développeurs appelée à très court terme à être étoffée.

De 1 500 à 6 000 euros par an l’abonnement, la formule séduit. De neuf ports couverts par l’offre l’an dernier, il y a cette année 21 "wizibases", réparties sur les côtes méditerranéennes et atlantiques mais aussi sur la Seine près de Paris à Villennes-sur-Seine, sur le Rhône à Lyon ainsi que sur le Lac d’Annecy et le Lac Léman. La flotte compte un total de 61 bateaux. L’objectif l’an prochain est européen.

Une entrée en Bourse avant l'été

"L’objectif est d’atteindre les 750 abonnés pour la saison 2021-2022. Nous en comptons 350 à ce jour. Nous nous attendions à un public jeune attiré par la numérisation de l’offre mais nous attirons tous les profils, de trente à plus de soixante ans, car il n’y a pas d’offre équivalente aujourd’hui", Pierre Olivier Bidault-Siré.

Pour accélérer encore, Wiziboat évalue ses besoins d’investissement à près de 2 millions d’euros, principalement pour le développement technologique de la plateforme et de la télémétrie. L’entreprise prévoit ainsi d’entrer en Bourse avant l’été, sur Euronext Access, marché qui s’adresse plus particulièrement aux start-up et PME qui cherchent à bénéficier des avantages de l’introduction en Bourse pour financer leur croissance et gagner en notoriété. "Nous avons interrogé nos abonnés et une grande majorité d’entre eux veut prendre part au projet. Quant aux fonds d’investissement que nous avons sollicités, il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas à leurs yeux, et nous n'avons pas donné suite."

Après un chiffre d’affaires de 400 000 euros en 2020, Wiziboat vise le million d’euros cette année et trois millions d'euros, et l’équilibre, en 2022.

Wiziboat compte une flotte d’une soixantaine de bateaux dans une vingtaine de ports en France.
Wiziboat compte une flotte d’une soixantaine de bateaux dans une vingtaine de ports en France. — Photo : JASON LEE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail