Management

Whoog équipe le CHU de Saint-Etienne pour contrer l'absentéisme

Par Gaëlle Cloarec, le 30 mai 2017

Nouvelle référence pour l'entreprise sophipolitaine Whoog, spécialisée dans la gestion de l'urgence pour les établissements de santé.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le CHU de Saint-Etienne adopte la solution logicielle Whoog pour apporter une réponse à l'absentéisme, problématique omniprésente dans les établissements de santé à laquelle le centre hospitalier Rhône-Alpien n'échappe pas. « Il fallait réorganiser le système de remplacement pour éviter les risques de contacter toujours les mêmes personnes, de leur faire ressentir trop de pression et de les épuiser », explique dans un communiqué Frédéric Boiron, directeur général du CHU stéphanois. Celui-ci emploie plus de 7.400 agents dont 3.900 soignants.

La solution Whoog

Quand un responsable de service doit gérer une absence, trois possibilités s'offrent à lui, rappelle Guéric Faure, dirigeant-fondateur de l'entreprise Whoog, basée à Sophia Antipolis : faire appel à l'intérim, ce qui signifie des coûts supplémentaires, réorganiser le planning, activité extrêmement chronophage, ou contacter un à un les salariés. « C'est là que notre solution intervient en venant améliorer la prise de contact avec les salariés disponibles et volontaires ». Concrètement, les salariés disposent d'une application mobile où ils précisent leurs disponibilités, quant au responsable, il crée une alerte envoyée automatiquement aux personnes compétentes et volontaires. « On règle en une minute ce qui demandait auparavant plusieurs heures ». Whoog permet ainsi d'améliorer la continuité et la qualité des soins tout en réduisant les pertes liées à l'absentéisme.

Une centaine d'établissements équipés

« Notre solution a vocation à réduire le recours à l’intérim en optimisant les remplacements », reprend le dirigeant. Ce qui la rend, de fait, « attractive pour tous les établissements de santé ». Commercialisée depuis 2015, la solution Whoog équipe déjà une centaine d'établissements en France, dont 20% des CHU. Toutefois, si la société continue de labourer le secteur de la santé, elle s'attelle à aussi défricher plus largement, arguant du fait que sa solution peut s'appliquer à tous les secteurs faisant appel à des intérimaires. D’où l’intérêt de plus en plus marqué d’autres marchés pour la solution azuréenne, dont notamment celui du retail qui doit faire face à la problématique du travail du dimanche basé, rappelons-le, sur le volontariat. 

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.