Alpes-Maritimes

Immobilier

Interview Union des Syndicats de l'Immobilier Côte d’Azur : « La crise accélère l’innovation dans l’immobilier »

Entretien avec Renaud Dalbera, président de l'Union des Syndicats de l'Immobilier Côte d’Azur

Propos recueillis par Olivia Oreggia - 22 juillet 2020

À la tête du cabinet de gestion immobilière Dalbera à Nice, Renaud Dalbera préside par ailleurs l'Union des Syndicats de l'Immobilier (Unis) Côte d’Azur, qui représente 78 cabinets, 490 collaborateurs et 40 millions d’euros de chiffre d’affaires sur le territoire. Également président de la commission Innovation au sein du syndicat national qui regroupe l’ensemble des métiers de l’immobilier, il explique ce que la crise a changé pour les professionnels du secteur.

Renaud Dalbera, dirigeant du cabinet de gestion immobilière Dalbera à Nice et président de l'Unis Côte d'Azur
A Nice, Renaud Dalbera dirige le cabinet de gestion immobilière familial créé par son père en 1983. Il préside par ailleurs l'Union des Syndicats de l'Immobilier (Unis) Côte d'Azur. — Photo : DR

Quel est l’impact de la crise dans les usages de l’immobilier ?

Renaud Dalbera : La crise a poussé l'innovation. C’est un sujet important pour moi qui suis président de la commission innovation de l'Unis (Union des Syndicats de l'Immobilier, NDLR) au niveau national depuis le début de l'année. Ce n'est pas le coronavirus qui a initié ce chantier mais il l'a accéléré. Nous avions commencé à voir ces nouveaux usages, nous étions déjà très attentifs au monde des start-up, de la "proptech", de la technologie immobilière, et nous commencions à être proactifs auprès de nos adhérents pour les informer et les former à ces nouveautés, pour promouvoir les bonnes pratiques.

Quelles formes revêt l’innovation dans ce secteur aujourd'hui ?

Renaud Dalbera : Il est beaucoup question de la visioconférence qui, si elle n'est pas une innovation technologique en soi, est une innovation dans l'usage. Elle est désormais permise pour les assemblées générales de copropriétaires. Cela a l'air de rien mais c'est vraiment un monde un part. Cela requiert une préparation différente des réunions, une structuration plus forte... Nous devons désormais prévoir des présentations Powerpoint à partager sur plusieurs écrans, nous n’en avions pas l'habitude dans nos métiers.
Les visites virtuelles avaient aussi commencé à se développer, mais la crise a vraiment marqué un virage, c’est désormais une nécessité, mais tout en conservant l’humain. Il faut proposer une visite virtuelle, à distance, mais le professionnel doit être avec le client pour pouvoir répondre à ses questions, qualifier son projet, apporter le conseil.

Tous les professionnels sont-ils prêts aujourd’hui à ce changement ?

Renaud Dalbera : Il y aura forcément un fossé entre ceux qui prendront le tournant et ceux qui ne le prendront pas. Ces usages nouveaux posent évidemment certains problèmes, comme l’identification du propriétaire à distance, par exemple pour les assemblées générales. Mais il existe déjà des moyens simples, comme la signature électronique. Nous avons des partenaires, des start-up qui aident en cela. Le rôle de la commission innovation d’UNIS est de rencontrer ces entreprises innovantes, de tester leurs outils dans nos cabinets respectifs pour remonter ensuite notre expérience utilisateur et celle de nos clients.

Il y a aujourd’hui une explosion de la "proptech" (innovation immobilière grâce aux nouvelles technologies, NDLR) qui suit une vraie demande à la fois des agents immobiliers et du client, surtout sur la Côte d’Azur où la clientèle est très internationale, donc éloignée et déjà habituée à utiliser des moyens de communication modernes. Le monde des objets connectés devrait encore nous ouvrir d'autres portes. Les serrures et contrôles d'accès connectés sont très efficaces. A Nice, la société Igloo Home en est un des spécialistes. Ces solutions permettent aux syndics de donner accès à des entreprises de travaux ou de faciliter à distance les locations saisonnières. Les évolutions iront encore plus loin sur un sujet formidable qui est la maintenance prédictive, l’anticipation de pannes, dont nous voyons déjà les applications surtout sur les ascenseurs neufs. L’entreprise niçoise EMR a par exemple mis en place des premières installations. Mais nous n'en sommes clairement qu’au début.

Renaud Dalbera, dirigeant du cabinet de gestion immobilière Dalbera à Nice et président de l'Unis Côte d'Azur
A Nice, Renaud Dalbera dirige le cabinet de gestion immobilière familial créé par son père en 1983. Il préside par ailleurs l'Union des Syndicats de l'Immobilier (Unis) Côte d'Azur. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail