Var

Management

Un club et des actions pour favoriser l’égalité professionnelle femmes / hommes

Par Hélène Lascols, le 09 octobre 2019

Depuis le début du mois d’octobre, le ClubEgalFH83, initié par le Préfet du Var, décline son plan d’actions pour faire avancer l’égalité de droit entre femmes et hommes en entreprise.

Entrepreneurs et entrepreneuses du BTP et des services à la personne et leurs salarié(es) ont livré leurs témoignages lors du « Forumixité » organisé le 3 octobre 2019 au Théâtre Liberté, à Toulon.
Entrepreneurs et entrepreneuses du BTP et des services à la personne et leurs salarié(es) ont livré leurs témoignages lors du Forumixité organisé le 3 octobre 2019 au Théâtre Liberté, à Toulon. — Photo : Hélène Lascols - Le Journal des entreprises

Au mois de septembre, Muriel Pénicaud, Ministre du travail, livrait un premier point d’avancement pour les entreprises de plus de 250 salariés sur l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes, inscrite dans la loi depuis 1972. Dans le Var, 1 entreprise de 251 à 999 salariés obtient un score maximal de 100 points (la Dracénoise, Sendra ASP, spécialiste des services à la personne) ; 1 autre entreprise (Varsef, spécialisée dans l’aide à domicile) et une unité économique et sociale (l’organisateur de vacances et séjours Odel Var) de la même tranche d’effectifs obtiennent 99 points. Ces résultats sont à l'image du niveau national : très insuffisants. « Toutes les entreprises ont des efforts à faire. L’index, avec ses 5 critères, indique clairement le chemin à suivre pour progresser », a ainsi indiqué la Ministre du travail. 

Un club pour favoriser l’égalité

La marge de progression est importante et le Préfet du Var s’est saisi de cette question en créant le ClubEgalFH83, une instance à vocation départementale, réunissant 32 partenaires, institutionnels, entreprises et associations.

Un plan d’actions est décliné depuis le début du mois d’octobre avec pour point d’orgue un « Forumixité » mêlant représentation théâtrale et témoignages. Sur scène, dirigeants de TPE et de PME, principalement issus des secteurs du BTP et des services à la personne sont venus déconstruire les idées reçues sur les métiers, les compétences et les qualités dites féminines ou masculines.

Valérie Kerboriou, dirigeante de Qualiservices, une entreprise de services à la personne qu’elle a fondée en 2005, était ainsi présente avec son unique salarié masculin (sur un effectif total de 50 personnes), auxiliaire de vie, pour vanter les mérites de la mixité en entreprise, tant en interne qu’en externe et rappeler que sa préoccupation principale en matière de recrutement reste la compétence. 

Un constat partagé par les entreprises du BTP, qui peinent encore à trouver des profils féminins : « Il n’y a plus aucun frein physique, en revanche, il reste une forte méconnaissance des métiers du BTP », souligne Jean-Pierre Brun, responsable développement RH chez Eiffage.

Alors ces mêmes entreprises partagent leurs bonnes pratiques pour attirer davantage de femmes. Ainsi, Véolia Eau dans le Var, qui emploie 300 collaborateurs dont 10 % de personnel féminin, multiplie les opérations de communication sur le territoire, participe à des forums, se déplace dans les écoles : « Nous travaillons essentiellement sur l’image de nos métiers », précise Anne Suppa, responsable RH chez Véolia dans le département.

Quand l’égalité devient une opportunité

Ce forum était aussi l’occasion de sensibiliser les entrepreneurs, DRH et managers aux avantages de compter des femmes dans les organisations et de mener des politiques affirmées de féminisation. Ainsi, chez Energie Côté Sud, une PME de 145 salariés, devenue le premier électricien indépendant de la région Paca, la directrice des ressources humaines Delphine Haubertin recrute des femmes à des postes d’encadrement (trois actuellement) : « même si elles ne sont pas passées par le terrain, elles sont très écoutées sur les chantiers et peuvent souvent dire des choses que des hommes ne se disent pas. J’en suis convaincue : elles ont un champ des possibles incroyables pour exercer tout leur talent sur un chantier », souligne la DRH.

Ainsi, leur présence serait bénéfique et aurait des impacts positifs, que ce soit dans la gestion des ressources humaines, dans l’efficacité des politiques commerciales ou sur les résultats financiers des entreprises engagées sur cette voie de la mixité.

Entrepreneurs et entrepreneuses du BTP et des services à la personne et leurs salarié(es) ont livré leurs témoignages lors du « Forumixité » organisé le 3 octobre 2019 au Théâtre Liberté, à Toulon.
Entrepreneurs et entrepreneuses du BTP et des services à la personne et leurs salarié(es) ont livré leurs témoignages lors du Forumixité organisé le 3 octobre 2019 au Théâtre Liberté, à Toulon. — Photo : Hélène Lascols - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.