Région Sud

Finance

Terre Adonis met la solidarité territoriale au service de projets agricoles

Par Hélène Lascols, le 19 juillet 2022

En mobilisant des acteurs privés et publics pour financer l’acquisition du foncier, la SCIC Terre Adonis favorise l’éclosion de projets agricoles sur l’ensemble du territoire de la région Paca. En deux ans d’existence, elle a déjà soutenu quatre porteurs de projets et investi 2,5 millions d’euros.

Grâce au soutien de la SCIC Terre Adonis, Anne et Maurin Pisani se sont lancés dans la production de fleurs de jasmin, à Grasse.
Grâce au soutien de la SCIC Terre Adonis, Anne et Maurin Pisani se sont lancés dans la production de fleurs de jasmin, à Grasse. — Photo : Terre Adonis

Donner une chance aux porteurs de projets, hors cadres familiaux, de réussir dans l’agriculture, en fédérant des partenaires venus d’horizons variés : c’est toute l’ambition de la SCIC Terre Adonis, créée en 2019 par la Safer Paca, la Coopération agricole Sud et la collectivité régionale. En se positionnant en alternative aux financements classiques, qui s’avèrent insuffisants pour certains dossiers, la société coopérative d’intérêt collectif finance l’acquisition du foncier pour permettre à des projets sérieux, répondant aux attentes du territoire de prendre leur envol. "Nous sommes le maillon manquant, qui va permettre à un agriculteur de se concentrer sur son travail et ses investissements matériels, de faire ses preuves et de relever le défi de convaincre, dans quelques années, des établissements bancaires de le suivre", confie Camille Gonzalez, directrice déléguée au développement.

Une trentaine d’associés

Terre Adonis mobilise pour chaque projet différents acteurs, publics ou privés. Des acteurs qui ont pour point commun de vouloir favoriser l’installation ou la consolidation d’agriculteurs et de garantir une préservation durable des zones agricoles. "Les entreprises ont toute leur place dans ce modèle et peuvent, à travers nous, apprendre à mieux connaître le monde agricole, et participer à maintenir un territoire viable", explique Camille Gonzalez. Une trentaine d’associés ont ainsi rejoint les rangs de Terre Adonis, un outil de financement unique en son genre au niveau national.

Propriétaire des terres, la SCIC signe un bail rural à long terme avec l’agriculteur et lui offre la possibilité de racheter le foncier sans coût supplémentaire au bout de 7 à 15 ans. Cette démarche d’externalisation du financement permet de limiter l’endettement tout en contribuant à l’installation d’agriculteurs.

2,5 millions d’euros investis

En moins de deux ans, des collectivités, des entreprises, parmi lesquelles la Société du Canal de Provence, Estandon Coopérative en Provence, le Super U Plascassier de Grasse ou le spécialiste des desserts aux fruits Charles & Alice, des banques comme la Caisse d’Épargne Côte d’Azur et le Crédit Agricole Alpes Provence et Provence Côte d’Azur ont soutenu l’acquisition de quatre propriétés pour un montant total de 2,5 millions d’euros.

Aurélien Fournié a repris le domaine de la Caronne au Luc, dans le Var.
Aurélien Fournié a repris le domaine de la Caronne au Luc, dans le Var. - Photo : Terre Adonis

Une exploitation arboricole a été pérennisée dans les Hautes-Alpes, un couple s’est installé dans la zone périurbaine de Grasse pour produire des fleurs de jasmin et deux viticulteurs ont concrétisé leur rêve, l’un dans le Vaucluse, l’autre dans le Var. Ce dernier fut le premier financé : l’acquisition du domaine de la Caronne au Luc a été soutenue par la coopérative Guilde des vignerons Cœur du Var (50 K€) qui collecte et vinifie le raisin, Estandon Coopérative en Provence (200 K€), qui conditionne et commercialise les vins, Aurélien Fournié, le porteur de projet lui-même (130 K€), la Caisse d’Épargne Côte d’Azur (150 K€) et enfin la Safer Paca (175 K€). "Autour de chacun de ces projets, nous avons vu naître une énergie nouvelle et un écosystème bienveillant et dynamique, intéressé à la réussite du projet", conclut Camille Gonzalez, qui ajoute avoir déjà sélectionné cinq nouveaux projets, qu’elle espère concrétiser en 2022.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition