Alpes-Maritimes

Ressources humaines

TalentCoin troque les compétences entre entreprises

Par Olivia Oreggia, le 26 janvier 2021

Juriste de formation, Alexandra Bréhier vient de lancer TalentCoin, près de Nice. Cette plateforme web identifie les compétences des collaborateurs d'une entreprise afin de répondre aux besoins ponctuels d'autres entreprises. Un système de troc d'expertises en plein développement.

Alexandra Bréhier a fondé Talent Coin, une plateforme d'échange de compétences
Alexandra Bréhier a fondé Talent Coin, une plateforme d'échange de compétences — Photo : DR

Dans ses rangs, chaque entreprise recèle des compétences et talents cachés, tout du moins méconnus, qui ne demandent qu’à être utilisés. C’est en partant de ce postulat, qu’elle a elle-même touché du doigt dans sa précédente vie de juriste (vingt ans passés dans les activités télécoms et innovation), qu’Alexandra Bréhier a créé la plateforme web TalentCoin en 2018, commercialisée depuis cet été.

Du "temps de talent" juridique, fiscal ou marketing

Celle-ci s’appuie sur de l’intelligence artificielle sémantique et la blockchain pour identifier et révéler les talents avant de les troquer en toute sécurité d’une entreprise à une autre. S’il existe déjà des outils de « matching » (correspondance) permettant de connecter employeurs et candidats, TalentCoin se différencie en ne se positionnant pas au stade du recrutement. « Nous faisons le chemin inverse. Nous partons du besoin d’une entreprise à un moment donné et nous identifions les ressources existantes, quelle que soit son entreprise de rattachement. Cela s’adresse à toute entreprise de services en mesure de commercialiser ou de fournir de la prestation à distance. Nous valorisons alors du « temps de talent », ne serait-ce que des tranches de 15 minutes, en matière juridique, fiscale, financière, marketing, informatique, ingénierie, communication… », explique la dirigeante azuréenne. La start-up transforme ce temps en monnaie d’échange, assurant la contractualisation et le suivi de ces transactions.

Une solution à l’ennui

Au-delà d’une solution d’intermédiation, TalentCoin devient aussi une réponse à l’ennui ou au manque de reconnaissance que peuvent parfois ressentir des salariés. « Avec l’hybridation générationnelle entre les plus jeunes qui, intéressés ou pas, veulent qu’on utilise utilement leur matière grise, et les anciens qui ont besoin d’être reconnus sur tout ce qu’ils ont capitalisé, beaucoup se poseront la question : suis-je vraiment à ma place ? TalentCoin est alors un bon outil de rétention au sein de l’entreprise, mais aussi d’accompagnement du développement personnel et professionnel de l’individu dans son activité. »

En phase de développement commercial, TalentCoin vient de rejoindre le Village by CA de Sophia Antipolis. En plus des intervenants extérieurs, l’entreprise compte deux salariés et devrait passer à cinq en 2021. La plateforme est actuellement en expérimentation au sein d’Orange.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition