Sophia Antipolis

Ingénierie

Smart & Connective aide le tertiaire à réaliser des économies d'énergie

Par Olivia Oreggia, le 10 janvier 2023

Basée à Sophia Antipolis, la jeune entreprise Smart & Connective transforme les bâtiments tertiaires existants en bâtiments intelligents permettant de réaliser, le plus simplement, des économies d’énergie immédiates. Elle vient de lever un million d'euros pour se développer.

Guy Saurat, directeur technique de Smart & Connective, Robert Colli, Software architect, et Ambre Saurat, directrice générale.
Guy Saurat, directeur technique de Smart & Connective, Robert Colli, Software architect, et Ambre Saurat, directrice générale. — Photo : Smart & Connective

Smart & Connective vient de lever 1,1 million d'euros auprès du family office Eoden, pour accélérer son développement commercial et marketing. La start-up installée à Sophia Antipolis (chiffre d'affaires non communiqué) a lancé une solution de gestion technique des bâtiments (GTB) qu'elle revendique comme "la plus simple du marché". Outil de performance énergétique, elle permet de contrôler et réduire la consommation des bâtiments. "Au départ, la GTB ne visait pas la performance énergétique mais la surveillance de sites industriels, pour permettre notamment de faire remonter des erreurs, explique Ambre Saurat, directrice générale de la start-up. Nous avons lancé une GTB plus simple pour tous les bâtiments tertiaires existants, hôtels, collectivités, écoles, casinos…"

Une gestion automatique

Tout a commencé en Asie du Sud-Est, où Ambre Saurat et son père Guy géraient une entreprise de domotique résidentielle pour équiper les villas de leurs clients. "En plus de nos offres classiques de domotique, nous avons lancé des services pour contrôler la climatisation selon le taux d’humidité ou l’ouverture des fenêtres. Les managers d’hôtels ont très vite été intéressés. Là-bas, l’électricité est très chère."
Portée par l’émergence des objets connectés (IoT), l’offre évoluera jusqu’à proposer une GTB "allégée". Le système s’installe sans nécessiter de travaux. Les informations sur le chauffage, la ventilation, la climatisation et l’éclairage sont récoltées en direct par des capteurs pour apporter des corrections selon différents scénarios : éteindre les lumières ou couper la climatisation quand la pièce est vide, couper le chauffage quand une fenêtre est ouverte. "Nous proposons une optimisation fine dans toutes les pièces. Cela permet de réaliser jusqu’à 35 % d’économies d’énergie, estime Ambre Saurat. Le système corrige en permanence et automatiquement."

Une double obligation réglementaire

Accompagnée par des investisseurs suisses depuis 2017, Smart & Connective est née fin 2019, après plusieurs années de R & D. La solution est commercialisée depuis février 2022. "Nous comptons déjà une vingtaine d’entreprises du bâtiment formées pour déployer notre solution. Depuis septembre, la demande augmente nettement."

Une hausse liée à l'explosion des prix de l’énergie mais aussi à l’évolution réglementaire. Le décret tertiaire impose de réduire les consommations énergétiques des bâtiments tertiaires de 40 % d’ici 2030 et de 60 % d’ici 2050. Quant au décret BACS (Building automation & control systems), il prévoit d’équiper ces mêmes bâtiments, neufs ou existants, de systèmes d’automatisation et de contrôle d’ici le 1er janvier 2025.

Face à une demande qui s'annonce exponentielle, Smart & Connective se développe peu à peu, en s'appuyant notamment sur sa levée de fonds. Elle vise un déploiement international "fin 2023, début 2024, avec des partenaires mais, d'ici là, nous devons nous structurer, décrit Ambre Saurat. Nous n'étions que cinq collaborateurs en décembre 2021. Nous sommes désormais 14 et nous avons encore cinq postes ouverts." Pour accompagner au mieux cette structuration, Smart & Connective vient d’intégrer le Village by CA Provence Côte d’Azur.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition