Bouches-du-Rhône

Immobilier

Provence promotion imagine le futur des lieux de travail

Par Didier Gazanhes, le 15 décembre 2021

L’agence de développement économique de la métropole Aix-Marseille-Provence et du Pays d’Arles, Provence Promotion vient de sortir un ouvrage sur le futur des lieux de travail. Un document qui évoque des pistes de réflexion originales, entre recours aux universités et quête de sens.

Des tiers lieux dédiés aux entreprises pourraient être mis en place avec l’Université Aix-Marseille.
Des tiers lieux dédiés aux entreprises pourraient être mis en place avec l’Université Aix-Marseille. — Photo : D.Gz.

Provence Promotion, l’agence de développement économique de la métropole Aix-Marseille-Provence et du Pays d’Arles, a récemment publié un ouvrage de prospective consacré au futur des lieux de travail. Un document issu d’un travail mené conjointement avec l’Association des directeurs immobiliers (ADI). "En tant qu’agence de développement économique, nous sommes un partenaire historique des entreprises lorsqu’elles ouvrent un nouveau lieu de travail, rappelle Philippe Stéfanini, directeur de Provence Promotion. Notre mission est traditionnellement de conseiller l’entreprise sur les lieux d’implantation, de travailler sur la taille des bâtiments, du terrain, le prix, l’accessibilité… Mais, depuis deux ans, avant même la crise sanitaire, avec le renouvellement des actifs et le manque d’intérêt des jeunes générations pour le monde de l’entreprise, d’autres critères sont venus se rajouter". En partant de cette constatation, une étude a été menée. "Nous avons planché pendant deux ans. Une trentaine de directeurs immobiliers de grandes entreprises (SNCF, Alstom, EDF…) ont participé à notre groupe de travail et nous avons proposé de conduire ce travail national en nous penchant sur un territoire d’étude : la métropole Aix-Marseille-Provence", explique le directeur.

Une quête de sens

Trois axes de réflexion ont animé les échanges. Tout d’abord, le retour des bureaux en hypercentre, puis l’hyperconnectivité des entreprises, leur besoin d’être de plus en plus proches des infrastructures numériques, et, enfin, l’hybridation dans les nouveaux immeubles d’habitation entre lieux de vie et lieux de travail.

"Ce qui est ressorti des travaux, c’est que désormais une nouvelle implantation est l’occasion pour l’entreprise d’associer ses salariés à un projet à impact positif sur son territoire, à l’image du nouveau siège social aixois de Voyages privés qui associe à l’entreprise un campus sportif, notamment dédié à l’inclusion de personnes en décrochage scolaire". Le lieu de travail devient ainsi un lieu d’expression collectif avec un impact positif sur son environnement. "Ce sont ces éléments qui vont motiver les salariés à quitter leur domicile pour retourner dans les bureaux de l’entreprise", ajoute Philippe Stéfanini, rappelant qu’en général sur une année, environ 230 entreprises étudient de façon assez détaillée un projet d’implantation, pour 60 à 80 d'entre elles qui, finalement, décident de s’installer. "Nous recevons en moyenne un peu plus de mille dossiers par an. Cette année, exceptionnellement, ce sont près de 500 dossiers que nous avons accompagnés assez loin dans le détail et beaucoup d’entreprises sont à la recherche de projets avec un impact positif sur le territoire, qu’il soit lié à l’inclusion sociale ou à l’environnement".

Ne pas négliger l’inclusion sociale

Le directeur de Provence Promotion a ainsi intégré le Campus de l’inclusion, initiative de GoJob, basé à Aix-en-Provence, du groupe espagnol Inditex et du gouvernement, qui a lancé à Marseille un dispositif de formation innovant pour les dirigeants d’entreprise. L’objectif de la structure est de former les dirigeants à la notion d’inclusion et de voir comment il est possible de "travailler pour faire davantage d’inclusion". "Nous sommes une dizaine de chefs d’entreprise de PME ou de start-up, engagés pendant huit mois dans cette formation et tutorés par d’autres dirigeants". L’objectif pour Provence Promotion est de monter une sorte de catalogue de projets à impact positif sur le territoire, afin de pouvoir les proposer aux chefs d’entreprise désireux de s’implanter sur le territoire, des projets dont la nature permet de pouvoir s’engager à la fois sur des projets environnementaux et sur des thématiques plus sociales.

Associer les universités et les entreprises

Autres sujets d’actualité dans la recherche d’une implantation pour une entreprise : le télétravail, le besoin réel de locaux et les problèmes de mobilité. La crise sanitaire a amené de nombreux salariés dans le département des Bouches-du-Rhône. "Marseille fait partie des trois villes qui ont connu la plus forte progression de profil sur Linkedin. 10 % de salariés ont inscrit Marseille comme ville de résidence en 2021. Mais cette croissance ne se répercute pas dans la création de nouveaux sites, déplore le directeur. Dans nos grandes métropoles se pose toujours le problème des déplacements et du temps ainsi perdu par les collaborateurs. Certains ont pris le parti de proposer des espaces de co-working pour faire du télétravail, mais les grandes entreprises ne sont pas toujours favorables à cette solution, notamment pour des raisons de confidentialité". Provence Promotion a travaillé sur ce sujet avec l’Université d’Aix-Marseille et envisage de proposer de nouvelles solutions d’implantation d’entreprises en partenariat avec l’Université. "Les campus sont multiples et hyperconnectés sur notre territoire. En outre, l’ambiance y est propice à une dynamique intéressante. Nous pourrions proposer aux entreprises de disposer de tiers-lieux corporate dédiés au sein de locaux dans l’Université. C’est une solution qui pourrait en outre dynamiser les marques employeurs des entreprises", confie Philippe Stefanini, qui envisage à terme de créer quatre tiers-lieux deux répartis dans la métropole, deux dans Marseille et deux autour d’Aix-en-Provence. Un premier site pourrait voir le jour courant 2022 à Marseille. "Deux grands employeurs du territoire sont intéressés et nous pourrions ainsi être la toute première métropole en France à mettre en place ce type de solutions".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition