Var

Finance

Pour imposer son jeu financier auprès des banques, Neuroprofiler lève 2 millions d'euros

Par Hélène Lascols, le 24 octobre 2019

Ayant développé un outil de profilage du risque financier prenant la forme d’un jeu, la jeune entreprise varoise Neuroprofiler vient de lever 2 millions d’euros. Ce tour de table doit lui permettre de poursuivre ses investissements en R & D et sa conquête des banques du monde entier.

Tiphaine Saltini, docteur en finance comportementale, a cofondé l'entreprise Neuroprofiler en 2016.
Tiphaine Saltini, docteur en finance comportementale, a cofondé l'entreprise Neuroprofiler en 2016. — Photo : Neuroprofiler

Tiphaine Saltini et Julien Revelle, les deux associés de Neuroprofiler, un jeu de finance comportementale permettant aux conseillers financiers de mieux évaluer le profil de risque de leurs clients, bouclent leur second tour de table. Après une première levée de fonds de 500 000 euros, ils viennent de collecter 2 M€ auprès d’investisseurs privés. La start-up, créée en août 2016, surfe sur la vague des « regtechs », un marché en plein essor. Chez Neuroprofiler, « nous avons mis au point un algorithme permettant d’évaluer plus d’un million de profils d’investissement différents avec une prévisibilité de 80 % grâce à des modèles avancés de finance comportementale. Nous proposons ainsi une nouvelle génération de questionnaires de profilage de risque, en conformité avec la nouvelle réglementation européenne MiFID II, qui vise à renforcer la protection des investisseurs vis-à-vis des institutions financières, ainsi que la transparence des marchés et des transactions », détaille Tiphaine Saltini.

À la conquête des acteurs du crédit et de l’assurance

Ce tour de table va leur permettre de poursuivre leurs investissements en R & D et dans l’amélioration de leur produit, basé sur le « machine learning » (apprentissage automatique, NDLR). L’objectif avancé par les dirigeants : prendre position sur les marchés du crédit et de l’assurance, deux applications métiers, à fort potentiel, pour lesquelles des pilotes sont en cours. « Nous espérons transformer l’essai avec quatre de ces prospects en phase de test d’ici à la fin de l’année 2020. Nous sommes positionnés sur un marché où les cycles de vente sont extrêmement longs car notre système implique de transformer les process des institutions financières. En revanche, un contrat signé nous assure des revenus stables et importants », confie la dirigeante. En associant le questionnaire à un jeu d’investissement en 10 questions, la start-up a déjà fait mouche car elle offre « une analyse beaucoup plus fine du profil d’un client. »

Des clients en Europe, des contacts en Amérique et en Asie

Si l’entreprise a son siège social dans le Haut Var, à Vinon-sur-Verdon et emploie 10 personnes, principalement basées à Paris, ses dirigeants n’en parcourent pas moins le monde entier et élisent domicile dans différents incubateurs européens, le plus souvent soutenus par de grandes banques ou acteurs de l’audit et du conseil. « Non seulement, ils crédibilisent notre outil, mais ils nous aident aussi dans notre développement », précise Tiphaine Saltini. BNP Paribas, BPCE, la Société Générale, la société genevoise InvestGlass ou encore la banque suisse de Genève lui font confiance. La dirigeante assure déjà compter une dizaine de clients, des banques privées et des instituts de gestion de patrimoine en Suisse, en Belgique, au Luxembourg et en Grande-Bretagne, en France aussi et aurait noué des contacts sérieux aux États-Unis en Amérique Latine et en Asie. En revanche, elle garde pour elle le montant de son chiffre d’affaires, car « un seul contrat pourrait lui permettre, demain, de multiplier par dix les revenus de Neuroprofiler » et ainsi lui permettre de changer de dimension.

Tiphaine Saltini, docteur en finance comportementale, a cofondé l'entreprise Neuroprofiler en 2016.
Tiphaine Saltini, docteur en finance comportementale, a cofondé l'entreprise Neuroprofiler en 2016. — Photo : Neuroprofiler

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.