Marseille

Innovation

POC Studio choisi pour faire connaître les initiatives "vertes" du port de Marseille

Par Didier Gazanhes, le 08 juillet 2020

La jeune société POC Studio est lauréate, avec le centre commercial marseillais Les Terrasses du port, du Smartport Challenge, qui a pour vocation d'associer une start-up à un projet proposé par une grande entreprise du port de Marseille. Elle se positionne sur un créneau particulier : le prototypage collaboratif. D’ici à novembre, elle doit faire émerger des solutions numériques innovantes, interactives et pédagogiques destinées à mettre en valeur les actions « vertes » des acteurs présents sur le port.

Arthur Schmidtt, créateur de la jeune société POC Studio.
Arthur Schmidtt, créateur de la jeune société POC Studio près de Marseille. — Photo : D.R.

La deuxième édition du Smartport Challenge, organisé par le Grand Port maritime de Marseille, la CCI Aix-Marseille Provence et Aix-Marseille Université, a proposé cette année huit "défis", issus de grandes entreprises du port de Marseille-Fos, à des start-up. Pour son défi consistant à valoriser les initiatives durables des acteurs du port, le centre commercial Les Terrasses du port (groupe Hammerson) a choisi de s'adosser à la start-up POC Studio, créée en janvier 2020 à Cabriès (Bouches-du-Rhône) et spécialisée dans le prototypage collaboratif et la co-innovation. Ensemble, ils ont jusqu'à décembre pour imaginer une "solution numérique innovante, interactive et pédagogique à destination du grand public" pour mettre en valeur les actions "vertes" des acteurs publics et privés du port.

Passé par l'incubateur aixois The Camp

« Les enjeux environnementaux sont essentiels pour l’avenir et structurant dans la création d’un "green" port. Pour les entreprises du port de Marseille, l’excellence environnementale est une véritable priorité et de nombreuses initiatives ont été mises en place. Elles demeurent toutefois méconnues du grand public et des jeunes. Notre objectif est de recenser ces actions et de les valoriser », commente ainsi Agnès Chahinian Panetta, directrice adjointe des Terrasses du port.

Ingénieur et designer industriel, Arthur Schmidtt, le fondateur de POC Studio, compte plus de dix ans d’expérience à accompagner des entreprises dans leur processus d’innovation. « J’ai tout d’abord travaillé à Paris chez Nod-a, spécialiste du Makestorming, (qui a pour objectif d'appliquer aux grands groupes les méthodes agiles mises en place dans les start-up, NDLR), où j’ai développé des méthodes d’accompagnement pour aider des équipes à travailler ensemble sur des projets, à développer des idées et à les prototyper. J’ai ensuite passé quatre ans à Montréal où j’ai créé une association autour des idées de culture et de technologie », commente le jeune créateur, qui est ensuite revenu en France, plus précisément à Aix-en-Provence, recruté par l'incubateur de start-up The Camp avec l’objectif de développer une offre « prototypage ». C’est d’ailleurs en 2019, au sein de The Camp, qu’il a découvert le Smartport Challenge. « J’ai en effet accompagné certains des projets et aidé à prototyper leurs idées ».

« Le prototypage peut éviter de se tromper »

Il quitte The Camp en septembre 2019 pour créer sa propre structure : POC Studio. « J’accompagne des porteurs de projets et des entreprises dans la concrétisation de leurs idées grâce au prototypage. L’intérêt de prototyper c’est d’expérimenter, de récolter du feedback, de faire la preuve de la viabilité d’une idée et éventuellement même de se tromper rapidement. POC signifie ainsi Proof of concept (preuve de concept) », explique le dirigeant.

Sa société a déjà séduit de grandes entreprises. « Nous avons tout récemment animé une semaine de prototypage à distance pour le compte du groupe de protection sociale Malakoff Humanis. Nous avons installé un studio télé haute définition avec régie afin de permettre à chaque intervenant de participer à distance à ce travail de prototypage dans les meilleures conditions », décrit Arthur Schmidtt.

POC Studio peut intervenir en tant qu'agence en fédérant des compétences liées aux projets, ou plus simplement en tant que conseil afin d’accompagner et de rendre autonome des personnes qui porteront des opérations. « Je travaille beaucoup sur l’idée de mettre les gens en capacité de se débrouiller par eux-mêmes ensuite. Il n’existe pas de prototype idéal. Tout dépend des objectifs, des moyens, des personnes, du temps. Parfois ce sont des solutions toutes simples qu’il faut mettre en œuvre afin de valider une idée : une simple page web, une vidéo de présentation, peuvent ainsi suffire à franchir des étapes. Il n’est pas nécessaire d’aboutir à un produit fini pour avoir des retours. C’est tout l’intérêt du prototypage… ».

Arthur Schmidtt, créateur de la jeune société POC Studio.
Arthur Schmidtt, créateur de la jeune société POC Studio près de Marseille. — Photo : D.R.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail