Aix-en-Provence

Technologies

Nawa Technologies vise une levée de fonds de 7 à 10 millions d’euros

Par la rédaction, le 19 décembre 2016

Nawa Technologies, basée à Rousset, ambitionne de révolutionner le marché des batteries en proposant des produits à recharge ultra-rapide.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La société Nawa Technologies, installée à Rousset, a vu le jour en 2013, créée par Pascal Boulanger et Ludovic Eveillard. Elle a pour objectif de réaliser des batteries ultra-rapide au carbone, qui pourraient notamment être utilisées dans le monde des transports. Les principaux marchés que vise l'entreprise sont ainsi les applications professionnelles (transports urbains...), l'automobile et le marché du grand public, avec les smartphones. « Nawa Technologies est positionnée sur une technologie de rupture avec un procédé de fabrication basé sur l'exploitation d'un nanomatériau », commente le dirigeant, qui a bénéficié du dispositif d'amorçage du Centre d'énergie atomique pour lancer l'entreprise. « Actuellement, pour stocker de l'énergie, il existe des piles, des batteries au lithium ou des supers condensateurs. Les batteries au lithium ne peuvent pas être chargées et déchargées régulièrement. Cela un impact direct sur leur durée de vie. Les supers condensateurs peuvent se charger et se décharger en quelques secondes autant de fois que l'on souhaite. Ils ne chauffent pas. Par contre, ils ont une taille et un poids beaucoup plus important. Chez Nawa technologies, nous souhaitons faire une batterie d'un encombrement intermédiaire, avec tous les avantages d'un super-condensateur. L'idée est d'allier l'autonomie de la batterie au lithium et la puissance du super-condensateur ».

Depuis l'été 2016, Nawa a mis en place une salle de production pilote de 500 m², dans les locaux de STMicroelectronics. Si l'entreprise a vécu sur fonds propres et levée de fonds, elle devrait d'ici à la fin de l'année, enregistrer ses premiers chiffres. « Nous travaillons notamment sur la conception des outils qui vont nous permettre de produire de façon industrielle. Nous allons commencer à nous organiser et à nous structurer pour nous mettre sur le marché ». La société, qui est accompagnée par le réseau entreprendre Paca, se positionne sur un marché résolument international avec 50 % des applications et 75 % de la fabrication en Asie. « Notre mot-clé c'est la crédibilité. Nous jouons sur le Made in Provence. Quand nous allons disposer de nos premières batteries, nous allons les donner à tester à des industriels. Une fois qu'elles seront validées, nous mettrons en place une ligne industrielle. Pour cela, nous nous appuierons sur une nouvelle levée de fonds. A terme, bien sûr, nous aurons besoin de nous installer dans un autre site ».

En 2017, Nawa Technologies vise une levée de fonds de 7 à 10 millions d’euros avec effet de levier. « Nous travaillons dans les nanotechnologies et il y a un véritable challenge sociétal dans notre activité. Nous sommes un peu atypiques. Nous avons mis en place un management participatif collégial et l'ensemble du personnel est entré au capital de l'entreprise », conclut Pascal Boulanger.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.