Région Sud

e-commerce

MaFoire.com veut mettre les exposants des salons à l’heure numérique

Par Olivia Oreggia, le 16 juin 2020

Face à la baisse de fréquentation des salons et foires - a fortiori dans le nouveau contexte sanitaire -, l'entrepreneur niçois Franck Sicard a lancé la plateforme en ligne MaFoire.com. Elle invite les exposants locaux à proposer leurs produits dans une "foire virtuelle de proximité".

Visuel site internet MaFoire.com
Face à la baisse de fréquentation des foires et salons, la plateforme MaFoire renouvelle le genre. — Photo : MaFoire.com

Ancien exposant, Franck Sicard est organisateur de foires et salons depuis une dizaine d’années, dont le salon Piscine, Spa & Jardin à Nice et la Foire du Var. Constatant la baisse progressive de la fréquentation des foires et salons, il réfléchissait depuis plusieurs années à développer le canal numérique. Fin 2018, il créé la start-up MF Phygital (8 collaborateurs), avec l’appui de business angels locaux. Un an et demi plus tard, il vient de lancer le 1er juin MaFoire.com, une "foire virtuelle de proximité" sur internet.

« Tous les salons et foires perdent peu à peu de leur attrait », explique-t-il. « Il y a de moins en moins de visiteurs. Vous n’en verrez pas de moins de 30 ans sur un salon. Et sur une foire, certainement pas de moins de 20 ans, l’image est trop ringarde. La raison, c’est internet. Aujourd’hui, pour acheter, on consulte, on compare en ligne, tout passe par internet. Avant, les gens attendaient la foire annuelle pour acheter un canapé ou une cuisine. Cette époque est terminée. »

480 exposants locaux au démarrage

Franck Sicard a donc emmené les exposants traditionnels sur ce nouveau terrain de jeu. Le site est découpé en huit halls virtuels thématiques, de l’immobilier à l’habitat, à la gastronomie et aux aménagements extérieurs. Pour l’heure, 480 vendeurs sont inscrits, qui proposent piscines, jacuzzis, matelas, fauteuils de massage, bijoux fantaisie ou dispositifs anti moustiques. Sur un stand dont la superficie est de fait illimitée, chacun doit gérer ses photos et ses fiches produits pour valoriser au mieux son offre, le tout à « prix foire ».

La plateforme ne prend aucune commission sur les ventes et fonctionne sur un système d’abonnement mensuel, sans engagement de durée. Les exposants sont implantés dans les Alpes-Maritimes et le Var, la proximité étant un atout supplémentaire. « Comme sur une vraie foire, on peut visualiser les produits mais on peut aussi prendre rendez-vous avec le professionnel en magasin pour un devis ou pour un métrage à domicile par exemple, on peut aussi acheter directement le produit », décrit Franck Sicard.

Prochains objectifs : la Région Sud et l’Ile-de-France

Un concept hybride donc entre la market place, la boutique en ligne et le site vitrine. 150 rendez-vous ont ainsi été pris en deux semaines sur 18 000 visiteurs inscrits. « Il faudra évidemment fidéliser, trouver des offres, donner envie de revenir », souligne Franck Sicard. « Nous voulons d’abord continuer d’asseoir le site sur la Côte d’Azur, visant un millier d’exposants par département et, si tout va bien, nous l’ouvrirons à partir d’octobre aux exposants du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, avant l’Ile-de-France en 2021. »

La start-up vise les 300 000 euros de chiffre d’affaires pour la première année d’exercice et n’exclut pas un deuxième tour de table financier en fin d’année.

Visuel site internet MaFoire.com
Face à la baisse de fréquentation des foires et salons, la plateforme MaFoire renouvelle le genre. — Photo : MaFoire.com

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail