Alpes-Maritimes

Emploi

M-Pearl réinvente le recrutement sans CV ni lettre de motivation

Par Olivia Oreggia, le 04 février 2020

Basée à Antibes, la start-up M-Pearl se présente comme un site de rencontres professionnelles. Son outil permet d’analyser, non pas des mots-clés, mais des affinités, pour mettre en relation candidats et recruteurs identifiés. En préparation d’une levée de fonds, la jeune pousse, née il y a deux ans, ambitionne, pour 2020, un déploiement international.

Créée fin 2017 par Pierre Guinet (au centre) avec Julien Masclef (à gauche), la start-up M-Pearl est un site de rencontres professionnelles basé sur l'intelligence artificielle.
Créée fin 2017 par Pierre Guinet (au centre) avec Julien Masclef (à gauche), la start-up M-Pearl est un site de rencontres professionnelles basé sur l'intelligence artificielle. — Photo : M-Pearl

Avec un M pour "match" ("concordance", en anglais), M-Pearl (8 collaborateurs, chiffre d'affaires non communiqué) a créé une plateforme de recrutement pour qu’entreprises et candidats puissent chacun trouver la perle rare, c’est-à-dire le candidat idéal pour les unes et l’entreprise de ses rêves pour les autres.

Après 10 et 15 ans d’expérience dans le recrutement, Pierre Guinet et Julien Masclef ont eu envie de « casser les codes » du secteur. Deux ans de R & D ont été nécessaires pour mettre l’intelligence artificielle au service de la sémantique. Avec M-Pearl, pas de CV ni de lettre de motivation, aucun risque de discrimination : l’approche est « anonymisée ». Mais surtout, contrairement à d’autres, la solution ne se base pas sur des mots-clés, mais sur l’expérience professionnelle et les aspirations que décrivent candidats et recruteurs. Un véritable site de rencontres professionnelles.

Plus de 300 "matches" en deux ans

« Notre IA analyse un texte, le sens et les thèmes, précise Pierre Guinet, mais aussi le secteur, les missions, et procède ainsi à un affinage, jusqu’à un match entre deux parties qui parlent de la même chose, sans forcément utiliser les mêmes mots. » En deux ans, M-Pearl revendique plus de 300 concordances, dans tous métiers, tous secteurs et avec tous types de contrats de travail. Des entreprises comme Bouygues Travaux Public, Orpi, Monaco Marine font appel à ses services.

« Un client cherchait désespérément un couvreur-zingueur. L’outil lui a proposé un maçon qui avait dix ans d’expérience "sur les toits". Le client était sceptique et le maçon n’avait jamais pensé postuler pour être couvreur-zingueur, mais au final, les 10 % de compétences manquantes ont été acquises au sein de l’entreprise et ils sont ravis de travailler ensemble. » L’assistance sémantique permet aussi de clarifier des intitulés de poste. « Si on s’attache à l’appellation "chef de projet", ça ne veut rien dire. Tout comme "ingénieur des arts et métiers" ou "product owner" (chef de projet digital, NDLR) inventé par la méthode agile, mais qui n’est pas une compétence », explique le dirigeant.

L’inscription et le parcours sont gratuits pour le candidat. Lorsque la plateforme lui propose un "match", il accepte ou non de découvrir le nom et les coordonnées de l’entreprise. Les recruteurs, eux, payent au choix : soit 150 € pour lever l’anonymat du candidat identifié, soit M-Pearl prend 7 % d’honoraires sur la signature du contrat. La recherche de stagiaires et alternants est, quant à elle, entièrement gratuite.

Une levée de fonds pour s’étendre à l’international

Depuis cet été, la start-up a, par ailleurs, développé une offre SAS à destination notamment des grands groupes qui reçoivent de nombreuses candidatures. La start-up compte 8 salariés, mais pourrait atteindre la trentaine d’ici à la fin de l’année, avec l’internalisation de la partie informatique jusqu’alors en sous-traitance.

2020 doit aussi être l’année de l’international avec un déploiement dans les pays francophones, avant de traduire l’outil en anglais. Une application mobile doit également suivre. Pour tout cela, M-Pearl prépare une levée de fonds visant le million d’euros.

Créée fin 2017 par Pierre Guinet (au centre) avec Julien Masclef (à gauche), la start-up M-Pearl est un site de rencontres professionnelles basé sur l'intelligence artificielle.
Créée fin 2017 par Pierre Guinet (au centre) avec Julien Masclef (à gauche), la start-up M-Pearl est un site de rencontres professionnelles basé sur l'intelligence artificielle. — Photo : M-Pearl

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.