Nice

Santé

Livmed’s va bien au-delà de la livraison de médicaments

Par Olivia Oreggia, le 13 octobre 2022

Livmed’s permet de se faire livrer ses médicaments à domicile en trente minutes un peu partout en France. En moins de trois ans, la start-up niçoise (45 salariés) a su aussi évoluer pour devenir un outil de digitalisation dédié aux pharmaciens et un lien précieux entre les officines et les ehpads ou cliniques. Elle est actuellement en levée de fonds pour accélérer son développement.

Talel Hakimi (à gauche) a fondé Livmed’s à Nice début 2020, avec Manon Renou-Chevalier et Mehdi Matyja.
Talel Hakimi (à gauche) a fondé Livmed’s à Nice début 2020, avec Manon Renou-Chevalier et Mehdi Matyja. — Photo : DR

Après avoir levé 2 millions d’euros fin 2021, Livmed’s est reparti pour un tour de table qui devrait être bouclé mi-novembre. Il s’agit pour la start-up de "se muscler un peu avant 2023, pour recruter encore dans chaque ville, explique son cofondateur et dirigeant, Talel Hakimi. Disons qu'on a montré notre tête, maintenant on doit montrer le reste."

Créer la brique manquante

Ex-courtier en assurances, le jeune Niçois a lancé son activité avec Mehdi Matyja et Manon Renou-Chevalier, en février 2020, juste avant le confinement et la crise Covid. Une idée née d’un double constat, professionnel et personnel. "Les contrats de complémentaires santé que je vendais incluaient la téléconsultation. Mais ensuite, que se passe-t-il ? Le patient est livré à lui-même pour se procurer ses médicaments. On ne se soigne pas avec une ordonnance ou simplement le diagnostic du médecin, il faut aussi digitaliser la livraison. C’est aussi une situation que je connaissais bien avec ma mère qui était malade et pour qui je devais souvent aller à la pharmacie. On pouvait se faire livrer à peu près n’importe quoi par Amazon ou Uber mais pour le plus important, la santé, il n’y avait rien."
Pour les pharmaciens, la question n'est pas simple. Recruter leurs propres livreurs n'est pas viable. Il leur faut aussi pouvoir traiter ordonnance, carte Vitale et carte de mutuelle à distance. Livmed’s propose alors de résoudre ces deux contraintes à travers son application, disponible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Celle-ci permet de scanner les pièces nécessaires, et le compte est crypté, ultra sécurisé. La livraison se fait dans un sac opaque et scellé pour conserver le secret médical. En trente minutes, le patient (qui a lui-même choisi sa pharmacie) reçoit ses médicaments à domicile.

680 pharmacies en France

Livmed’s est aujourd’hui partenaire de 680 pharmacies, dans plus de 120 villes en France. "Le plus souvent, c’est le pharmacien qui effectue la commande pour son patient. Ce peut être parfois l’infirmière, le médecin ou bien sûr les aidants. Il y a ce monsieur au Canada qui a passé commande pour sa mère qui vit à Paris." Le coût de la livraison (4,99 euros l’une ou 10 euros par mois) revient au particulier, le service restant entièrement gratuit pour les pharmaciens. Pour ces derniers, Livmed’s est même devenu un outil de digitalisation, pour la gestion de leurs clients ou de leur stock en ligne. La start-up va plus loin dans le B to B avec la livraison groupée en Ehpad, cliniques ou résidences médicalisées, de doses prêtes à administrer préparées par le pharmacien.

Vers les zones rurales

Dans son business model, Livmed’s s’appuie également sur les mutuelles dont certaines vont commencer à inclure dans leurs contrats la livraison des médicaments à partir de 2023.
Un autre challenge attend la jeune pousse : étendre sa présence aux zones rurales, dans les déserts médicaux. "Pour l’heure, ce n'est économiquement pas possible au-delà de 30 kilomètres, précise Talel Hakimi, mais c’est un sujet très important pour nous. En attendant, dans des zones éloignées, nous proposons la livraison à J +1 en passant par un courtier." Livmed’s (qui ne communique pas son chiffre d'affaires) compte à ce jour 45 salariés et un réseau de 17 000 livreurs indépendants partout en France.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition