Région Sud

Réseaux économiques

Light2share, un nouveau modèle pour valoriser les ressources des entreprises

Par Charlotte Henry, le 07 mars 2018

Le pôle de compétitivité photonique et imagerie Optitec lance sa nouvelle plateforme d’échange en ligne Light2share. Présentée fin janvier à Marseille et fin février à Sophia-Antipolis, cet outil vise à favoriser les échanges collaboratifs et à mutualiser l'usage d'équipements de pointe.

Oriane Mollet, responsable de la plateforme et Jérôme Lopez, directeur adjoint du Pôle Optitec. — Photo : Optitec

Le projet Light2share est issu d’un groupe de travail lancé il y a deux ans par le pôle de compétitivité Optitec, avec l’objectif de faire émerger de nouvelles collaborations. Basé à Marseille et également implanté à Labège (Occitanie), Optitec est spécialisé en photonique et imagerie et regroupe 220 membres. Basée sur le principe des plateformes d’échange en ligne type Airbnb, Light2share met en relation une communauté d’offreurs, qui propose du matériel, des services et des compétences, et des bénéficiaires, qui peuvent choisir une offre ou déposer une demande spécifique. Entre eux, le pôle de compétitivité Optitec joue le rôle de tiers de confiance, en assurant le référencement et la qualification des offres, l’analyse des demandes et l’identification de solutions pertinentes. « Il s’agit d’une innovation d’usage. Cette plateforme offre la possibilité aux entreprises de mettre à disposition du matériel ou de l’expertise qu’elles n’ont pas l’habitude de valoriser. Cela permet à des entreprises très spécifiques, souvent très petites, d’acquérir une plus grande visibilité, explique Oriane Mollet, responsable de la plateforme Light2share.

Une centaine d'offres d'ici 2 ans

Light2share représente un investissement d’environ 70 000 € pour Optitec, qui a travaillé avec l’école de coding Le Wagon, basée à Paris et implantée à Marseille, pour la réalisation technique de la plateforme. Cette dernière a vocation à être relativement autonome financièrement au sein du pôle. Les prestations sont facturées en moyenne 500 à 1 000 € par jour, Optitec prenant une commission de 10% sur le montant de la transaction, dans la limite de 1 100 €.  Une vingtaine d’offres sont actuellement disponibles et une première mise en relation a eu lieu entre la société Clavis, basée à Marseille et une entreprise basée en Occitanie, spécialisée dans les dispositifs pour la santé, la pharmacie et l'environnement, pour une expertise de design optique. « La plateforme doit répondre à des besoins court termes ad hoc. Après, il est possible de mettre en place des relations de client / fournisseur classiques », précise Noémie Keller, associée chez In Extenso Innovation Croissance, filiale du groupe Deloitte spécialisée dans le conseil en innovation et basée à Sophia-Antipolis, qui a accompagné le pôle dans le montage de ce projet. « Nous tablons sur une centaine d’offres d’ici un ou deux ans et sur un flux financier de 300 000 € environ pour la première année », indique Jérôme Lopez, directeur adjoint du Pôle Optitec.

Projet pilote

Pour l’instant, seuls les membres du pôle Optitec peuvent déposer une offre sur Light2share. La communauté des bénéficiaires est, en revanche, complètement ouverte. « Le rôle d’Optitec est clé dans la réussite du modèle, car nous garantissons un périmètre à haute valeur ajoutée technologique. Une fois la démonstration faite, nous sommes ouverts à un élargissement avec des partenaires qui peuvent également jouer ce rôle de tiers de confiance », précise Jérôme Lopez. « Si on atteint une certaine masse critique, cela peut même constituer l’équivalent d’un groupe spécialisé avec une offre très complète en termes de matériel et d’expertise, qui peut intéresser des acteurs au niveau international », conclut Noémie Keller.

Oriane Mollet, responsable de la plateforme et Jérôme Lopez, directeur adjoint du Pôle Optitec. — Photo : Optitec

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail