Marseille

Numérique

Les visites virtuelles de My Tour Live séduisent le monde culturel

Par Didier Gazanhes, le 20 juillet 2021

La start-up marseillaise My Tour Live, qui développe une solution de visite virtuelle alliant vidéo à 360 degrés et interactivité avec un guide, séduit le monde de la culture et du tourisme. Elle envisage aujourd'hui une levée de fonds pour début 2022.

Franck Adraï, fondateur de My Tour Live.
Franck Adraï, fondateur de My Tour Live. — Photo : Remy Gros

Le créateur

C’est en 2017 que l’idée de My Tour Live est venue à l’esprit de Franck Adraï, alors expatrié en Polynésie française pour le groupe agroalimentaire SDA. "L’idée m’est venue d’un système immersif qui permettrait de faire découvrir un pays lointain sans avoir besoin de se déplacer", confie-t-il. Issu du monde de la banque et du consulting, diplômé de Centrale Paris, il n’avait aucune expérience dans le domaine de la vidéo. Il se forme à Lausanne et décroche un MBA de l’IMD Business School, puis se décide à se lancer à son compte et à créer une entreprise. My Tour Live voit ainsi le jour fin 2018 et compte aujourd’hui huit salariés. "À cette époque se développaient la vidéo à 360 degrés et le streaming. J’ai pensé à fusionner tout cela pour proposer une offre inédite", ajoute-t-il.

Le concept

My Tour Live propose ainsi des visites immersives, alliant vidéo à 360 degrés et interactivité avec un guide. "Nous visions les marchés de l’immobilier, du tourisme et de la culture. Avec le confinement de 2020 et la fermeture des musées, notre proposition, imaginée avant la crise, est arrivée à point nommé et s’est révélée idéale pour le secteur de la culture. Les expériences virtuelles se sont développées. Le distanciel est devenu un élément stratégique et vient maintenant en complément du présentiel", explique le dirigeant. Durant la visite virtuelle en vidéo, l’internaute peut ainsi choisir son angle de vue, regarder dans la direction de son choix. Il est autonome dans un espace à 360 degrés au milieu d'ambiances sonores. De plus, il est en direct avec le guide qui assure la visite et peut interagir avec lui.

"Cela donne réellement l’impression d’y être", s’enthousiasme Franck Adraï, qui cite comme exemple le plus frappant une visite du Château d’If réalisée pour le Centre des monuments nationaux. "L’internaute embarque avec le guide au Vieux-Port, effectue la traversée, arrive au Château et visite l’ensemble des pièces. Il y a la vue sur la rade de Marseille, les commentaires du guide, l’ambiance sonore, la légende de Monte Cristo… L’expérience est assez unique". Le musée des Confluences de Lyon, le musée de l’Arles antique, le musée Picasso de Paris ou encore la Fondation Louis Vuitton ont fait confiance à My Tour Live.

Les perspectives

Même si sa solution séduit les secteurs culturel et touristique, My Tour Live poursuit son développement dans l'immobilier et compte à son actif des prestations pour des agences indépendantes et pour de réseaux, dont notamment celui de l'immobilier de luxe Michaël Zingraf – Christie's, qui dispose d'une vingtaine d'agences.

"Notre solution est, à l’heure actuelle, entièrement unique. Nous envisageons maintenant de nous développer à l’international". Un premier pas a été franchi sur le marché suisse, mais My Tour Live voit plus loin. La start-up envisage une levée de fonds de près d’un million d’euros pour la fin du premier trimestre 2022. Des fonds qui devraient permettre à l’entreprise d’accélérer son développement commercial à l’international et de poursuivre le déploiement technique de sa solution.

Franck Adraï, fondateur de My Tour Live.
Franck Adraï, fondateur de My Tour Live. — Photo : Remy Gros

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail