Var

Santé

Les lunettes de Boarding Ring combattent le mal des transports

Par Rémi Baldy, le 29 août 2018

Antoine Jeannin a lancé Boarding Ring en se basant sur les travaux de recherche de son père qui a développé les lunettes permettant de lutter contre le mal des transports.

Illustration de la pub Citroën pour les lunettes de la société Boarding Ring.
Citroën a surfé sur les départs en vacances pour proposer les lunettes de Boarding Ring dans sa boutique en ligne. — Photo : Youtube/Citroën

Le créateur

C’est ce qu’on pourrait appeler un changement de catégorie. Après une carrière de haut niveau comme judoka, Antoine Jeannin a fait le pari, en 2015, de se lancer dans l'entrepreneuriat en créant Boarding Ring (CA 2017 : 80 000 euros) à Ollioules (Var). Une société avant tout créée pour commercialiser l’innovation mise au point par son père, Hubert Jeannin, après des années de recherche sur un moyen de lutter contre la cinétose (ou mal des transports). « Mon père a travaillé dans l’optique pendant 20 ans et la recherche a toujours été quelque chose qui l’intéressait », raconte Antoine Jeannin.

Antoine Jeannin, cofondateur de la société Boarding Ring, basée dans le Var.
Antoine Jeannin, cofondateur de la société Boarding Ring, basée dans le Var. - Photo : Boarding Ring

Le concept

« Le mal des transports vient d’un conflit sensoriel entre ce que l’on entend et ce que l’on voit. Le cerveau reçoit des informations contradictoires, ce qui cause le trouble », explique l'ancien champion de France de judo. Le dispositif médical qui prend la forme de lunettes baptisées Boarding Glasses utilise un liquide bleu pour créer un horizon artificiel et ainsi rapporter à l’œil la réalité du mouvement et lui donner une référence. « Les lunettes sont fabriquées en Asi,e parce que nous n’arrivions pas à trouver la qualité nécessaire ailleurs, mais l’assemblage se fait dans nos locaux à Hyères », explique le dirigeant de 33 ans.

Si les fondateurs de la start-up de quatre salariés voulaient d’abord faire leurs preuves contre le mal de mer, c’est pour le mal de la route que le concept a connu un premier succès. Grâce à Citroën, qui a ainsi surfé sur les départs en vacances pour proposer dans sa boutique en ligne la technologie Boarding Ring au travers d'une paire de lunettes innovantes.

Les perspectives

La commercialisation par Citroën a eu pour effet de provoquer la rupture de stock des Boarding Glasses. L’un des prochains objectifs est donc d’investir dans la production pour pouvoir répondre à la demande. Antoine Jeannin recherche notamment de nouveaux fournisseurs.

Concernant la technologie, dont la société détient le brevet, elle va se décliner au travers d'autres produits. « Il s'agit de colonnes lumineuses que l'on met directement dans le véhicule », détaille le dirigeant, pour qui le développement des véhicules autonomes va augmenter le nombre de personnes victimes du mal des transports.

Des tests sont d’ores et déjà en cours avec des entreprises de l’industrie automobile, l’idée étant de proposer cette innovation directement aux constructeurs. Autre perspective pour Boarding Ring : intégrer sa technologie aux casques de réalité virtuelle, à l'origine de troubles similaires à la cinétose.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition