Région Sud

Emploi

Interview "Les Groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification de Paca proposent 200 postes à pourvoir"

Entretien avec Océane Lantez, déléguée régionale du Comité régional des Geiq Sud Paca

Propos recueillis par Hélène Lascols - 05 novembre 2021

Implantés en région Sud depuis 1996, les Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification sont un outil RH au service des entreprises pour résoudre leurs problèmes de recrutement. Avec 200 postes à pourvoir immédiatement au sein de leurs 350 entreprises adhérentes, les Geiq de la région ont lancé une plateforme pour favoriser la mise en relation entre candidats et entreprises.

Océane Lantez, déléguée régionale des Geiq Paca.
Océane Lantez, déléguée régionale des Geiq Paca. — Photo : DR

Les Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Geiq) ont lancé au mois d’octobre une plateforme digitale dédiée à l’emploi en région Paca. Pour quelles raisons ?

Les Geiq existent depuis 30 ans en France et depuis 1996 en région Paca. Il en existe 193 sur l’ensemble du territoire national et 16 en région. Ils sont tous nés d’une volonté partagée de chefs d’entreprise, qui rencontrent les mêmes problématiques territoriales ou sectorielles de recrutement et souhaitent offrir une opportunité d’emploi durable à des personnes éloignées de l’emploi. Dans la région, ces groupements sont principalement implantés dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse et apportent des réponses dans les domaines de l’hôtellerie-restauration, de la logistique, de l’agroalimentaire. Deux Geiq sont par ailleurs en projet dans le transport et l’agriculture.

Aujourd’hui, avec 200 postes à pourvoir immédiatement en région (BTP, hôtellerie-restauration, propreté, industrie, etc.) au sein de 350 entreprises partenaires, les Geiq Paca se mobilisent et lancent une plateforme en ligne pour favoriser le rapprochement entre des candidats en difficulté d’accès à l’emploi et des entreprises en demande. Cette opération est soutenue par la Métropole Aix Marseille Provence et la Dreets (Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités, NDLR) Paca.

Comment une entreprise peut-elle faire appel à un Geiq ?

Le Geiq assure le rôle de tiers employeur. Le Geiq recueille le besoin RH de l’entreprise adhérente, analyse la demande, recherche des candidats et construit les parcours de formation. Les personnes sont recrutées en alternance pour une durée de 6 à 24 mois. Le Geiq est leur employeur, c’est lui qui porte le contrat de travail. Déchargée de toutes ses obligations administratives, l’entreprise peut se concentrer sur l’apprentissage du métier et l’intégration du salarié. La mise à disposition de ce salarié est facturée à l’entreprise et cette dernière a la possibilité, ensuite, d’embaucher durablement du personnel formé et qualifié. Le Geiq n’est pas une agence d’intérim, mais il est capable de démarrer très rapidement un nouveau contrat.

"Déchargée de toutes ses obligations administratives, l’entreprise peut se concentrer sur l’apprentissage du métier et l’intégration du salarié."

Comment un Geiq fonctionne-t-il ?

Un Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification est piloté par un conseil d’administration composé des chefs d’entreprises adhérents. Il bénéficie du soutien des collectivités et de l’État (Plan d’investissement dans les compétences) pour ses actions d’accompagnement social. Il est financé à plus de 70 % par le produit des mises à disposition facturées aux entreprises, à 20 % par la formation et les subventions pèsent pour 5 à 10 % du budget total de fonctionnement.

Pour qu’un Geiq puisse voir le jour et soit viable, il faut un minimum d’entreprises adhérentes, prêtes à s’engager sur la durée car le Geiq est un dispositif qu’il faut faire vivre. En chiffres, il faut 5 à 6 entreprises investies avec un besoin de 12 à 15 équivalents temps plein à satisfaire la première année.

Avec trente ans d’expérience, quelle est l’efficacité des Geiq ?

Les Geiq sont souvent méconnus, pourtant ils ont fait leurs preuves. Autofinancés à 70 %, générant 4,9 millions de chiffre d’affaires en Paca, les 27 salariés permanents des Geiq de la région ont accompagné 720 personnes en 2020 et 419 contrats ont été signés.

"Les Groupements d’employeurs d’insertion et de qualification s’autofinancent à 70 %."

Parmi les salariés embauchés, 86 % sont issus des publics prioritaires (bénéficiaires des minima sociaux, jeunes de moins de 26 sans qualification, personnes sortant de prison…). 60 % des parcours dans un Geiq permettent l’acquisition d’une qualification et nous dénombrons 68 % de sorties vers l’emploi et 47 % de sorties vers un emploi durable (contrat de plus de six mois, NDLR).

Océane Lantez, déléguée régionale des Geiq Paca.
Océane Lantez, déléguée régionale des Geiq Paca. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail