Sophia Antipolis

Innovation

Les chariots connectés de Knap débarquent dans les rayons de Monoprix

Par Olivia Oreggia, le 09 septembre 2020

La start-up azuréenne Knap a mis au point un chariot connecté et intelligent pour faire ses courses sans avoir à passer en caisse. L’innovation est désormais à l’essai dans un supermarché parisien et bientôt dans les Alpes-Maritimes.

Chariot de courses 2.0 mis au point par Knap
La start-up Knap, basée à Sophia Antipolis, a élaboré un chariot de courses nouvelle génération, connecté et intelligent, désormais à l'essai dans un grand magasin. — Photo : DR

La crise sanitaire et le confinement ont retardé le déploiement prévu au printemps. C’est en ces premiers jours de septembre que Knap voit finalement son innovation, un chariot connecté et son application dédiée, rouler dans les rayons du supermarché Monoprix de Paris-Montparnasse. Ce premier magasin teste cinq chariots d’encaissement autonome. Un second de la même enseigne situé dans le centre commercial Cap 3000, à Saint-Laurent-du-Var, suivra dans le courant du mois.

Attente en caisse et fraude sont supprimées

La start-up implantée à Sophia Antipolis compte une douzaine de collaborateurs, experts en logiciel, mais aussi en mécanique et en électronique, qui ont donc développé un « Kart » de courses intelligent évitant le passage en caisse. « Pour le consommateur, il s’agit d’un outil qui supprime le temps d’attente », explique Dylan Letierce, cofondateur de l’entreprise Jonathan Malgogne. « Il déconsigne le chariot via sa carte de fidélité, son numéro de téléphone ou un QR code, puis il présente les articles qu’il dépose dans le chariot et peut suivre en même temps le montant de ses dépenses. Le paiement peut se faire via le chariot ou son smartphone, pas encore en cash, mais nous y travaillons. Nous ajoutons par ailleurs des informations sur les produits choisis. Digitalisée, l’expérience utilisateur en magasin est ainsi facilitée. On affiche également des informations sur les produits choisis. »

Avec sa caméra 3D et ses capteurs liés à une intelligence artificielle, le « Kart » de Knap permet également de détecter la fraude. Scanner une bouteille de vin bon marché tout en déposant une plus chère est en théorie repérable. « Le poids et la forme de l’article sont les mêmes mais le chariot procède à une analyse comportementale des bras et des mains du client, décelant ainsi si quelque chose d’anormal, c’est-à-dire une action frauduleuse, se déroule. »

Nouvelle levée de fonds en préparation

Le développement de ce Kart se fait « au maximum en interne », souligne le jeune codirigeant. Mais l’entreprise, qui détient trois brevets sur le design mécanique du chariot, ne possède pas de ligne de production, d’où son partenariat avec le groupe alsacien Caddie. Knap, qui ne souhaite pas révéler son chiffre d’affaires, vise la grande distribution alimentaire, du petit magasin à l’hypermarché, auprès de laquelle elle propose une location longue durée clé en main, installation et maintenance comprises, assurant que le retour sur investissement peut se faire en quelques semaines. Lauréate 2020 de Réseau Entreprendre Côte d’Azur, la jeune pousse est en discussion avec d’autres enseignes que Monoprix. Après avoir levé 500 000 euros en 2018, elle travaille au lancement d’une nouvelle levée de fonds dont elle n’a pas encore déterminé le montant.

Chariot de courses 2.0 mis au point par Knap
La start-up Knap, basée à Sophia Antipolis, a élaboré un chariot de courses nouvelle génération, connecté et intelligent, désormais à l'essai dans un grand magasin. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail