Alpes-Maritimes

Conjoncture

Les carnets de commandes des entreprises azuréennes s’effondrent

Par Olivia Oreggia, le 09 juillet 2020

Des carnets de commandes qui s’écroulent, des difficultés de trésorerie, des prévisions de chiffre d’affaires en berne, des réductions d’effectifs… La Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a révélé les résultats de son enquête réalisée auprès de 1 500 entreprises des Alpes-Maritimes.

conférence de presse CCI Nice Côte d'Azur
Pour le président de la CCI Nice Côte d'Azur, Jean-Pierre Savarino, l'impact du Covid se fera plus lourdement sentir encore à la rentrée — Photo : O. Oreggia

La CCI Nice Côte d’Azur a réalisé une enquête auprès de 1 500 entreprises du territoire afin de mesurer l’impact du Covid-19 sur leur activité. Les résultats dévoilés ne laissent que peu de place à l’optimisme.

Après avoir connu une année 2019 placée sous une dynamique favorable, le premier semestre 2020 affiche un violent repli de -54 %. Les prévisions de chiffre d’affaires affichent ainsi une baisse de 46 %, celles concernant les effectifs permanents de -18 %, principalement dans la construction ainsi que dans l’hôtellerie et restauration. Quant aux carnets de commandes, les entreprises tablent sur un recul de 42 % par rapport au prévisionnel de l’année dernière. « Cela reste l’inquiétude majeure des dirigeants », précise le président de la chambre consulaire azuréenne, Jean-Pierre Savarino.

Un deuxième impact à la rentrée

Alors que seule la moitié des entreprises est revenue à un niveau d’activité normal, le pire resterait donc encore à venir. La réalité étant pour l’heure toujours masquée par le recours à l’activité partielle et au  prêt garanti par l’État, qui alimente les trésoreries.

« Nous avons franchi une étape difficile, mais certainement pas la plus difficile. Nous allons sans doute retrouver les activités saisonnières avec le tourisme présent. Mais les services et les activités industrielles connaîtront d’autres problématiques de carnets de commandes et de projets arrêtés notamment dans des domaines comme l’aéronautique ou le spatial, qui auront des effets induits », analyse Jean-Pierre Savarino. « Il y aura certainement un grand impact à la rentrée. Les mesures prises sont pour moi des mesures d’urgence, il va falloir passer à des mesures de relance, pour le moyen et long terme, et à des investissements. Les collectivités locales auront aussi un rôle essentiel à jouer. »

À quand un retour à la « normale » ?

Face à toutes ces incertitudes, 37 % des dirigeants azuréens interrogés estiment un retour à « une activité normale » d’ici la fin de l’année. Ils sont presque autant à entrevoir ce retour à l'activité normale en 2021, et 26 % d’entre eux avouent simplement ne pas savoir. Jean-Pierre Savarino souligne « l’agilité des entreprises azuréennes et la résilience des dirigeants dont la moitié a modifié leur activité de façon pérenne, que ce soit par le télétravail, par de nouvelles méthodes de vente ou de nouveaux outils numériques, permettant d’attirer une clientèle plus locale. »

Dans sa mission d’accompagnement, la CCI Nice Côte d’Azur, via l’Observatoire économique Sirius, a développé une solution interactive de data visualisation. 80 secteurs ont ainsi été scannés, permettant de connaître de manière chiffrée et ultra-précise l’impact du Covid selon le territoire ou l’activité. Il se veut ainsi un outil de prospective et d’aide à la décision sur l’ensemble de la région Sud.

conférence de presse CCI Nice Côte d'Azur
Pour le président de la CCI Nice Côte d'Azur, Jean-Pierre Savarino, l'impact du Covid se fera plus lourdement sentir encore à la rentrée — Photo : O. Oreggia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail