Var

Automobile

Les acteurs économiques mobilisés derrière la réussite du Grand Prix de France

Par la rédaction, le 07 septembre 2017

À neuf mois et demi du retour du grand prix de France de Formule 1 sur le Circuit du Castellet dans le Var, les organisateurs ont dévoilé l’identité de l’événement et leurs ambitions.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le Grand Prix de France de Formule 1 fera son grand retour en France, sur le Circuit du Castellet dans le Var du 21 au 24 juin 2018. Au-delà des retombées économiques globales estimées à plus de 65 millions d’euros, « dont la majeure partie sera varoise », les organisateurs souhaitent faire de cette épreuve une plateforme au service de l’aide à l’innovation, des partenariats et des filières. Ils souhaitent que « ce Grand Prix de France 2018 soit tant festif qu’instructif, qu’il soit porteur d’élans pour chacun, qu’il soit une découverte ou une redécouverte du sport automobile, une mise en valeur de l’automobile française », souligne Christian Estrosi, l'un des artisans du retour du Grand Prix de France dans le Var.

Un budget total de 30 millions d’euros

Pour piloter l’organisation, un groupement d’intérêt public a été créé et « à neuf mois et demi de l’événement, le GIP monte en puissance, souligne Gille Dufeigneux, directeur général du GIP. Les membres du GIP sont au travail, ils s’entourent de spécialistes, prennent des conseils auprès d’autres organisations, ils procèdent à des appels d’offres », a-t-il assuré. Ils ont d’ailleurs profité de la rentrée pour dévoiler l’identité de l’événement auprès du public et des médias pour soutenir la billetterie qui sera ouverte mi-novembre, et qui « est primordiale pour un promoteur ».

Présidé par Christian Estrosi, le GIP est composé actuellement de la région Paca, son principal actionnaire, la Métropole Nice Côte d’Azur, Toulon Provence Méditerranée, le Département du Var, la Chambre de commerce et d’industrie du Var, la communauté d’agglomération Sud Sainte Baume, la société Excelis, propriétaire du Circuit du Castellet. « D’autres acteurs locaux rejoindront prochainement le GIP, qui dispose à ce jour d’un budget de 14 millions d’euros de fonds publics et 16 millions d’euros assurés par la billetterie », détaille Christian Estrosi.

Attractivité renforcée

Pour tous, « le Grand Prix de F1 doit constituer une véritable vitrine de l’innovation et des savoir-faire français et régionaux ». Ainsi, la CCI du Var est-elle pleinement engagée dans la réussite de l’événement. « Il renforcera l’attractivité internationale du département, sur laquelle la CCI du Var se mobilise avec son agence de développement économique aux côtés de la Région pour développer une filière d’excellence axée sur l’automobile, l’innovation, le développement de solutions de mobilité durable, la sécurité routière et la formation professionnelle », souligne Jacques Bianchi, président de la CCI du Var.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.