Région Sud

Numérique

Les acteurs de la "confiance numérique" en région Sud sont très optimistes

Par Olivia Oreggia, le 16 avril 2021

Le pôle de compétitivité Solutions Communicantes Sécurisées (SCS) vient de publier la première note de son Observatoire du Numérique en région Sud, fraîchement lancé avec In Extenso Innovation Croissance. Au-delà de l’état de santé du secteur, un gros plan est fait sur les acteurs de la "confiance numérique", qui regroupent principalement ceux de la cybersécurité.

Le premier Observatoire du Numérique en région Sud du pôle SCS est notamment consacré aux acteurs de la "confiance numérique".
Le premier Observatoire du Numérique en région Sud du pôle SCS est notamment consacré aux acteurs de la "confiance numérique". — Photo : istock - CarlosAndreSantos

Groupement d’acteurs du numérique avec quelque 300 adhérents, le pôle de compétitivité mondial Solutions Communicantes Sécurisées (SCS) vient de lancer son Observatoire du Numérique en région Sud, en collaboration avec In Extenso-Innovation Croissance et en partenariat avec Medinsoft (cluster des éditeurs et intégrateurs de logiciels basé à Marseille), Telecom Valley (cluster du numérique dans les Alpes-Maritimes) et Toulon Var Technologies (TVT Innovation, structure d’accompagnement de l’innovation du Var).

Avec cet outil le pôle SCS entend livrer une radiographie précise de la filière numérique locale. Pour ce faire, un panel représentatif a été créé, identifiant 1 084 établissements parmi lesquels 941 entreprises (70 % sont des PME ou TPE) pour un chiffre annuel cumulé de 60 milliards d’euros, dont 2,5 milliards d’euros par des entreprises ayant leur siège social en Paca, et avec un effectif cumulé de 55 000 personnes. Un panel qui se déclare très optimiste quant au contexte économique actuel : 60 % anticipent une évolution positive de la situation à court terme et 90 % à une échéance de deux ou trois ans.

228 établissements et 700 millions d'euros de chiffre d’affaires

Cet optimisme se retrouve plus fortement encore chez les acteurs de la "confiance numérique". Définie comme l’ensemble des produits et services permettant d’assurer la sécurité et la protection des systèmes, échanges et données numériques, cette filière pèse 13 milliards d’euros en France et ne cesse d’évoluer en région Sud. "Issu du berceau des technologies de la carte à puce, un écosystème complet a éclos composé d’acteurs industriels et académiques de classe mondiale", explique le pôle SCS.

Avec des locomotives de dimension internationale comme Thales, STMicroelectronics, NXP ou Schneider Electric, auxquels s’ajoutent des laboratoires de recherche publics et privés d’excellence (CEA, Eurecom, Mines Saint-Etienne…), ce sont ainsi 228 établissements qui œuvrent dans la confiance numérique (dont 76 ont leur un siège social en région) et réalisent un chiffre d’affaires cumulé de 700 millions d'euros. Depuis 2010, 28 entreprises ont déposé au moins un brevet. Ainsi la valeur cumulée de l’offre régionale dans le domaine de la confiance numérique est estimée à 2,1 milliards d’euros en 2019, représentant près de 20 % de l’offre nationale.

Une évangélisation encore nécessaire

"C’est un marché en phase de profonde transformation", analyse Olivier Chavrier, directeur général du Pôle SCS. "La crise a accéléré la prise de conscience mais un effort important d’évangélisation de la demande et de normalisation doit encore être fourni. La sécurité est encore vue comme un coût plus que comme une nécessité. La confiance numérique ne doit pas être une couche que l’on ajoute mais une brique fondamentale pensée en amont de toute l’architecture IT (technologies de l'information, NDLR). La réglementation jouera un rôle fondamental dans cette évolution."

Des directives françaises et européennes, un contexte post-Covid qui va renforcer les besoins de solutions d’identifications numériques et sécurisées (passeport sanitaire, visas), le Plan Cyber national et ses 720 millions de financements publics, la feuille de route régionale dédiée à la confiance numérique au sein des Opérations d’Intérêt Régional… les planètes semblent plus que jamais alignées pour le secteur. Mais le besoin de soutien reste fort car la différence se jouera aussi sur la guerre des talents. Pour la gagner, la région Sud devra être toujours plus attractive. Cet Observatoire du Numérique veut y participer, montrant précisément le dynamisme de son écosystème.

Le premier Observatoire du Numérique en région Sud du pôle SCS est notamment consacré aux acteurs de la "confiance numérique".
Le premier Observatoire du Numérique en région Sud du pôle SCS est notamment consacré aux acteurs de la "confiance numérique". — Photo : istock - CarlosAndreSantos

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail