Aix-en-Provence

Électronique

Le spécialiste des téléphones antichocs Crosscall transpose son savoir-faire dans la course au large

Par Didier Gazanhes, le 11 juin 2021

La société aixoise Crosscall, qui conçoit des téléphones portables ultra-résistants, réaffirme son positionnement dans l'innovation et la durabilité. Elle s'est également associée au navigateur Aurélien Ducroz pour construire un prototype de voilier et participer à la Route du rhum 2022.

Le prototype de Class40 de l'Aixois Crosscall vise la Route du Rhum 2022.
Le prototype de Class40 de l'Aixois Crosscall vise la Route du Rhum 2022. — Photo : @ERICGACHET

Début juin, le prototype de voilier monocoque Class40 développé par la Crosscall Sailing Team et le navigateur Aurélien Ducroz a été mis à l’eau à Lorient. Première étape marquante d’un projet lancé par l’entreprise aixoise Crosscall, déjà associée au navigateur depuis de nombreuses années, qui devrait le conduire à participer à la Transat Jacques Vabre fin 2021 et à la Route du rhum fin 2022. "Nous avons souhaité travailler sur un projet technique innovant que l’on partage avec nos collaborateurs et nos clients", confie Anthony Do Couto, directeur commercial de Crosscall. Eau, sel, vent, soleil, durée de l’épreuve, autant d’éléments agressifs qui nécessitent de créer un bateau performant et robuste.

Durabilité. Un engagement que la société aixoise Crosscall, qui conçoit des téléphones portables et tablettes étanches et résistants, vient également de réaffirmer en modifiant son logo. "Nous offrons une garantie de trois ans pour nos smartphones dont la durée de vie est plus longue que la moyenne. Ils ont également le meilleur indice de réparabilité du marché, mais nous voulons aller encore plus loin et affirmer ce positionnement", détaille Benjamin Schweitzer, responsable communication de l’entreprise.

Un nouveau logo qui évoque l'économie circulaire

Ainsi dans le nouveau logo, le C de Crosscall évoque les deux flèches symbolisant l’économie circulaire. L'entreprise envisage de se démarquer du principe d’obsolescence qui caractérise la plupart des smartphones du marché et souhaite créer en France une ligne de reconditionnement de ses appareils. "Nous voulons être à l’inverse des stratégies des entreprises high-tech qui ne cessent de sortir de nouveaux produits. Nous avons un rôle à jouer en termes d’environnement et un téléphone peut largement durer au moins trois années", explique Benjamin Schweitzer. Le bateau d’Aurélien Ducroz, le plus important investissement de Crosscall en matière de sponsoring, sera le porte-étendard de cette stratégie. "Nous ne mettons pas simplement notre logo sur une voile, nous avons conçu l’agencement intérieur et le Class40 va être équipé de notre technologie", poursuit-il.

La Gendarmerie et la Police équipées

Crosscall, créée en 2009 par Cyril Vidal, compte aujourd’hui 150 salariés et enregistre un chiffre d’affaires de 80,5 millions d’euros. La société adresse désormais deux marchés avec ses produits : les particuliers et sportifs en extérieur, mais également les entreprises et les marchés publics. En 2019, Crosscall a ainsi remporté un important contrat de plus de 20 000 terminaux pour équiper des agents SNCF et, début 2021, ce sont la Gendarmerie et la Police nationale qui vont recevoir 200 000 terminaux. "Au total, nous avons commercialisé plus de 2,5 millions d’unités. Dans tous les cas, la durabilité de nos produits est l’élément déterminant", précise Benjamin Schweitzer. L'entreprise envisage à moyen terme de réindustrialiser en France une partie de sa production.

Le prototype de Class40 de l'Aixois Crosscall vise la Route du Rhum 2022.
Le prototype de Class40 de l'Aixois Crosscall vise la Route du Rhum 2022. — Photo : @ERICGACHET

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail