Commerce

Le Pagnol : Projet de multiplexe à Aubagne

Par Didier Gazanhes, le 03 mai 2013

Cinéma L'un des deux cinémas de centre-ville d'Aubagne, Le Pagnol, pourrait participer à la création du multiplexe qui devrait ouvrir ses portes en 2015 dans la Zac des Gargues.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Si Gérard Balian dirige Le Pagnol depuis 1984, le cinéma est présent sur la place principale de la commune d'Aubagne depuis 1938 (il portait alors le nom de Nemo, Ndlr). Malgré son grand âge, Le Pagnol n'a jamais cessé de multiplier les projets et de se doter de l'ensemble des innovations techniques. Aujourd'hui, Gérard Balian est en cours de négociation afin de lancer un projet de multiplexe qui devrait voir le jour dans la future Zac des Gargues, qui s'étendra sur 40 hectares à côté de la jardinerie Tirand, près d'Auchan. Le site, porté par l'Agglo du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, mélangerait habitations et équipements de loisirs. « Je me souviens de l'ouverture des Trois Palmes en 1996. Le nouveau cinéma de La Valentine a alors entraîné une chute de 45% de notre chiffre d'affaires. Heureusement que l'année précédente nous avions modernisé l'ensemble du cinéma (dolby stéréo) et créé une quatrième salle. Ces investissements ont été lourds et puis le public est revenu dans nos salles », rappelle Gérard Balian. Aujourd'hui, le cinéma s'équilibre, sans subvention publique, avec une fréquentation moyenne de 115.000 à 120.000 personnes par an.




Marseille largement sous-équipée en salles

« Marseille est une ville largement sous-équipée en salles. De nombreux projets sont en cours. L'ouverture d'un multiplexe à Aubagne sonnerait la fin du Pagnol. J'ai donc décidé de prendre les devants. Je travaille depuis plus de trente dans ce secteur et j'ai fait des propositions en vue de gérer un multiplexe. Le Pagnol se concentrerait alors totalement sur l'Art et essai. Il pourrait y avoir de nombreuses synergies entre les deux cinémas », poursuit-il. Le Pagnol compte six salariés à temps plein et trois temps partiel et tire bien évidemment son chiffre d'affaires des ventes de billets. « 50 % du prix d'une place revient à la salle. Avec 100.000 entrées nous parvenons à équilibrer. Il faut pouvoir alterner films commerciaux et films plus exigents. Nous avons besoin des films commerciaux pour pouvoir continuer à exister, mais le distributeurs nous contraignent à mobiliser toujours plus de salles et de séances.. Un cinéma est par ailleurs un centre de vie pour une commune. Nous attirons des spectateurs de Roquevaire à Cassis... » Le Pagnol a par ailleurs tissé des liens et propose des offres "repas + billets" avec différents restaurateurs : la Bolée bretonne, le Café des arts et le Florentin.

Le Pagnol



Aubagne Magali et Gérard Balian 6 salariés à temps plein + trois temps partiel www.cinema-lepagnol.fr

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition