Marseille

Numérique

Le GPS ergonomique pour motards de Rottor cherche des partenaires industriels

Par Didier Gazanhes, le 02 décembre 2022

La société marseillaise Rottor, créée en 2018, a développé un GPS ergonomique destiné aux passionnés de la moto. Couplé à une application mobile, il apporte un confort de conduite et d’utilisation sans équivalent sur le marché. L’entreprise est toutefois aujourd’hui freinée par la difficulté d’approvisionnement en composants électroniques.

Nicolas Forestier et Martin Matignon, les deux créateurs de Rottor.
Nicolas Forestier et Martin Matignon, les deux créateurs de Rottor. — Photo : D.R.

La jeune société marseillaise Rottor, créée en 2018 par Nicolas Forestier et Martin Matignon, tous deux ingénieurs optiques et vision industrielle et passionnés de moto, a été frappée par la crise des composants électroniques. La start-up, accompagnée par l’Incubateur de la Belle de Mai, au sein de son programme la Manufacture, a mis au point un GPS inédit pensé pour les passionnés de deux roues. Associé à une application mobile, le boîtier GPS de Rottor a pour vocation de simplifier la conduite via un système différenciant, d’indiquer les directions et d’annoncer les dangers en faisant appel à la communauté de motards. Après avoir développé son produit, la start-up s’est soudainement vue bloquée dans son activité par l’impossibilité de trouver les composants électroniques qui constituent son boîtier.

Cette difficulté d’approvisionnement a conduit les deux créateurs de la société Rottor à pivoter dans leur développement et à se mettre en quête de partenaires pour pouvoir poursuivre le projet. "Certains composants ne sont plus du tout disponibles. Depuis le printemps 2021, nous sommes complètement bloqués dans la production de nos boîtiers, à moins de reprendre tout le design électronique de notre produit, ce qui nécessite un investissement important. Nous avons préféré basculer notre projet sur une application mobile en nous efforçant d’allier le meilleur des deux mondes".

Une version Bêta depuis juillet 2022

L’application, disponible sous Androïd, a ainsi vu le jour en juillet 2022 et a été ouverte gratuitement en version Bêta limitée à 1 000 utilisateurs. "Nous sommes maintenant à la recherche de partenaires pour pouvoir poursuivre nos développements. Nous nous rapprochons ainsi d’acteurs du monde de la moto ou d’entreprises intéressées pour reprendre la partie technique de notre projet sous marque blanche. Notre modèle permet de faire beaucoup de choses", poursuit Nicolas Forestier, passionné de moto.

En effet, plus qu’un simple GPS ergonomique, indiquant notamment les changements de direction par des effets de lumière, Rottor se veut un vrai copilote qui prévient les motards des dangers de la route en temps réel (les virages et axes dangereux, gravillons…) et veut à terme faire de la sécurité routière prédictive. "Malgré la très forte solidarité qui existe entre les motards, aucun des outils existants ne propose d’outils de partage, rien ne sollicite l’importante collectivité des passionnés de motos. Nous avons donc choisi de doter notre boîtier de toute une série de capteurs enregistrant des informations sur le pilotage, afin de nous permettre ensuite de proposer à l’utilisateur des routes adaptées à sa manière de piloter".

"Je n’ai pas trouvé dans les GPS ou les outils de type Waze ou Google Maps, l’outil idéal pour les motards, explique Nicolas Forestier. Rien n’est adapté, ni en termes de fixation, ni d’ergonomie et encore moins de visibilité." Le créateur a donc décidé de mettre en place une solution différente de ce qui existe. Avec son associé, ils ont ainsi créé un premier prototype, une designeuse a ensuite optimisé le boîtier. Une opération qui, pour cause de crise sanitaire, a pris au total près d’un an et demi de travail et est aujourd’hui remise en cause par la difficulté du marché de la microélectronique.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition