Région Sud

Banque

Le Crédit Agricole Provence Côte d'Azur est optimiste pour 2021

Par Olivia Oreggia, le 25 mai 2021

Le Crédit Agricole Provence Côte d'Azur annonce un chiffre d'affaires en hausse en 2020 malgré la crise du Covid. Optimiste pour cette année, la banque régionale constate que les projets ne se sont pas taris parmi ses clients professionnels.

José Santucci, directeur général du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur.
José Santucci, directeur général du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur. — Photo : Alizée Palomba

Implanté dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence et Monaco, le Crédit Agricole Provence Côte d'Azur (2 700 collaborateurs) navigue sans encombre au milieu de la tempête Covid.

La banque régionale annonce un produit net bancaire (l'équivalent du chiffre d'affaires) de 486 millions d'euros en 2020, contre 474 millions d'euros en 2019. Autre preuve de sa solidité : elle a recruté 189 nouveaux collaborateurs en CDI l'an dernier. Le nombre de ses clients aussi a progressé : + 12 000 en 2020. Financeur des entreprises locales, la banque a distribué plus de 8 000 prêts garantis par l’État pour plus de 720 millions d’euros, et reçoit encore des demandes régulières.

Vers une reprise "significative"

Mais au-delà de ses résultats, l’établissement bancaire affiche aussi un indicateur ô combien important en cette période : son optimisme. "Nous sommes au début du retour à la vie normale. Je pense que cette fois va être la bonne et que ce sera durable", affirme José Santucci, directeur général du Crédit Agricole Provence Côte d'Azur, au lendemain de la première étape du déconfinement. "Nous constatons une vraie attente et des capacités de consommation, nous laissant penser qu’il y aura une reprise significative. Nous voyons aussi une psychologie de nos clients, notamment professionnels, qui ont des projets de développement. C’est très positif", plaide le dirigeant.

S'il consent qu'un "accompagnement sera nécessaire" avec l’arrêt progressif des aides et mesures de soutien aux entreprises, il n’attend pas de vague de défaillances. "Plus on avance, moins on la voit venir", avance José Santucci.

"La crise a changé les choses"

Il illustre cette confiance en l’économie locale avec un exemple parlant : "Nous avons reçu le dossier d’une entreprise industrielle qui relocaliserait sur le territoire une partie de ses unités de production aujourd’hui en Asie. Et cette entreprise n’a même pas de mesures d’aide identifiées. Ce n’est qu’une illustration à ce stade mais cela montre bien que cette crise a changé des choses et que le schéma de pensée a évolué au-delà de la question de souveraineté qu’on a pu connaître sur les masques ou les vaccins. Je pense que les chefs d’entreprise vont porter leur réflexion sur une organisation différente", plaide le dirigeant de banque.

En tant qu’entreprise, le Crédit Agricole est bien déterminé lui aussi à poursuivre son développement et ses investissements "sur l’informatique, l’immobilier et l’humain". La banque régionale recrute 650 jeunes en Provence Alpes Côte d’Azur, dont 250 CDI.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition