Bouches-du-Rhône

Communication et médias

L'ambition internationale de Provence Studio

Par Didier Gazanhes, le 30 septembre 2021

Provence Studio, installée sur 26 000 m² à Martigues ambitionne d'accueillir davantage de tournages internationaux et prévoit un agrandissement d'ici à 2024.

Le site de Provence studio à Martigues comptes déjà 11 plateaux de tournage.
Le site de Provence studio à Martigues comptes déjà 11 plateaux de tournage. — Photo : D.Gz.

Lors de sa venue à Marseille, début septembre, le président Emmanuel Macron a souligné l’importance de développer l’industrie cinématographique et télévisuelle à Marseille en mettant notamment en place de grandes écoles, une base logistique pour les tournages et de grands Studios de la Méditerranée, sans donner davantage de précisions. Pour Olivier Marchetti, fondateur et dirigeant de Provence Studio, basé à Martigues, le message est fort. "La France est sous équipée en studio et le président souhaite développer trois pôles en France : Paris, Lille et Marseille. Nous avons rencontrés le président durant son séjour marseillais et nous sommes évidemment en lices pour la mise en place des Studios de la Méditerranée", commente-t-il. 

Sur 22 hectares, le site de Martigues propose d’ores et déjà 11 studios, dont le plus important fait 2 400 m². 18 000 m² peuvent également servir pour des décors d’extérieur.

C’est en 2010 que le tournage de la série No Limit de TF1 fait basculer Olivier Marchetti de la logistique à la création de studios. En 2016, le long métrage Gaston Lagaffe s’installe sur le site, suivent ensuite les Tuches 2, Taxi 5 ou plus récemment Titane et Bac Nord. Le prochain film de Quentin Dupieux est en train d’y installer ses décors. "Nous accueillons de nombreuses séries, des clips, des pubs. Depuis cinq ans, nous prospectons aux États-Unis et nous sommes en contact avec le producteur John Bernard (Dunkerque, Hunger games…)". Un contact qui a conduit le tournage de la série Serpent Queen à Martigues où ont été reconstituées des salles des châteaux de Chambord et de Chenonceau. "Les choses changent. Avant, les productions venaient tourner en extérieur et réalisaient quelques intérieurs en région. Désormais, les tournages viennent pour les studios. Pour Serpent Queen, tout ce qui a été tourné en région l’a été en studio", précise Olivier Marchetti., dont les studios accueillent environ 40 % de séries, 20 % de longs métrages, 20 % de clips et 20 % de pubs. La société envisage désormais de s’agrandir sur huit hectares supplémentaires à Port-de-Bouc afin de construire trois ensembles de plateaux. Ces nouveaux espaces pourraient être opérationnels d’ici à 2024.

Le site de Provence studio à Martigues comptes déjà 11 plateaux de tournage.
Le site de Provence studio à Martigues comptes déjà 11 plateaux de tournage. — Photo : D.Gz.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail