Alpes-Maritimes

Gestion

La plateforme niçoise Gérer ma Boîte change la vie des TPE

Par Olivia Oreggia, le 26 septembre 2019

Gérer Ma Boîte est une plateforme destinée aux TPE, un outil quotidien pour leur comptabilité, facturation ou trésorerie. Née à Nice en 2016, la start-up compte aujourd'hui 9 collaborateurs répartis entre la Côte d'Azur et Lisbonne. Elle prépare sa troisième levée de fonds pour appuyer son déploiement commercial.

Claude Bernard a co-fondé Gérer Ma Boîte à Nice en 2016. La plateforme de gestion opérationnelle depuis un an simplifie le quotidien des TPE. Une centaine d'entre elles y sont aujourd'hui abonnées.
Claude Bernard a co-fondé Gérer Ma Boîte à Nice en 2016. La plateforme de gestion opérationnelle depuis un an simplifie le quotidien des TPE. Une centaine d'entre elles y sont aujourd'hui abonnées. — Photo : O. Oreggia

Après avoir travaillé près de 20 ans au sein de la multinationale anglaise Sage, éditrice de logiciels pour entreprises, Claude Bernard a eu envie de voir un peu plus petit en se tournant vers les TPE, en mal d'outils dédiés.

Un outil pour "piloter sa boîte"

« Il n’y avait rien sur le marché pour les petits entrepreneurs. Les logiciels faits pour les PME ne sont pas adaptés. Le dirigeant de TPE, le commerçant, l’artisan ou le restaurateur n’a ni le temps, ni la formation, ni le budget », explique aujourd’hui le co-fondateur de Gérer ma Boîte. « Du coup, il s’en remet à l’expert-comptable et il reçoit les comptes en fin d’année, avec la bonne ou la mauvaise nouvelle, mais il n’a aucun suivi en cours d’exercice, il n’a rien pour piloter sa boîte. » Ainsi est née la start-up en 2016, à Nice. Une première levée de fonds de 350 000 € de love money, avec un soutien supplémentaire de 250 000 € de BpiFrance, a permis un premier développement d’une solution de caisse, adaptable à tout secteur d’activité. Coiffeurs, restaurateurs, opticiens… une cinquantaine de clients ont très vite été séduits. Une deuxième levée de fonds de 350 000 €, toujours avec le soutien de BpiFrance (150 000 €), a accompagné l’éclosion de la plateforme sous une forme plus complète. Depuis un an, elle permet ainsi, via un abonnement mensuel, sans engagement, de gérer ses dépenses, sa comptabilité, sa trésorerie, ses factures, et ce sans être un expert informatique. 

Des partenariats avec la Chambre des Huissiers ou AllMySMS

La start-up en propose une nouvelle version enrichie tous les deux mois. L’objectif affiché est de proposer notamment des services complémentaires. « On appelle cela des inter-opérabilités, c’est-à-dire des liaisons à valeur ajoutée avec des plateformes partenaires. Nous avons par exemple signé un accord avec la Chambre Nationale des Huissiers de justice », précise Claude Bernard. « Via notre plateforme et en un simple clic, l’entrepreneur peut envoyer un rappel à son client en cas de facture impayée. Au bout de plusieurs rappels, il peut envoyer directement les documents à la chambre des huissiers en appuyant sur un bouton. L’étude qui accepte prend le relais. L’entrepreneur ne s’occupe plus de rien et recevra même l’argent dans les 30 jours sur son compte bancaire.» Autre partenariat avec une autre start-up niçoise, AllMySMS. En un clic, via sa caisse, le commerçant, l’artisan ou le restaurateur peut inviter ses clients par centaines ou milliers, à une journée porte ouverte, une vente privée ou une soirée promotionnelle. AllMySMS gère l’envoi, statistiques et confirmation d’ouverture du message à l’appui, à un prix défiant tout envoi postal. « C’est du marketing actif et c’est un outil très intéressant pour la TPE. »

Une troisième levée de fonds en préparation

Gérer ma Boîte compte une centaine de clients. Elle en vise un millier d’ici au printemps 2020 et 20 000 d’ici trois ans. Pour ce faire, elle prépare une levée de fonds d’un million d’euros pour appuyer cette fois son développement commercial et le recrutement idoine. Aujourd’hui, la start-up emploie cinq personnes à Nice et quatre à Lisbonne, où se trouve son équipe de développement.

Claude Bernard a co-fondé Gérer Ma Boîte à Nice en 2016. La plateforme de gestion opérationnelle depuis un an simplifie le quotidien des TPE. Une centaine d'entre elles y sont aujourd'hui abonnées.
Claude Bernard a co-fondé Gérer Ma Boîte à Nice en 2016. La plateforme de gestion opérationnelle depuis un an simplifie le quotidien des TPE. Une centaine d'entre elles y sont aujourd'hui abonnées. — Photo : O. Oreggia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.