Alpes-Maritimes

Biens de consommation

La Compagnie du Midi veut faire briller sa Nénette

Par Olivia Oreggia, le 16 novembre 2020

Si la production de la Nénette s’était totalement arrêtée au premier confinement, elle se poursuit pleinement aujourd’hui sur son site de Carros, dans les Alpes-Maritimes. 100 000 de ces "avale poussière" en coton imprégné de liquide lustrant sont vendus chaque année. Son fabricant, La Compagnie du Midi, veut notamment en développer la vente sur internet.

La Nénette, lustreuse avale-poussière dans son atelier de fabrication de Carros, près de Nice
La Compagnie du Midi a de fortes ambitions pour sa marque La Véritable Nénette, une lustreuse avale-poussière fabriquée à la main à Carros, dans les Alpes-Maritimes. — Photo : DR

Née en 1947 à Lyon, elle semble ne pas avoir pris une ride. La Véritable Nénette, "avale poussière" en coton imprégné de liquide lustrant pour les carrosseries, est fabriquée à Carros, dans les Alpes-Maritimes, depuis 2013, date à laquelle elle a été reprise par la Compagnie du Midi, filiale du groupe familial francilien Prodef, spécialisé dans la fabrication et la vente de produits d’hygiène et d’entretien.

Si l’activité s’était totalement arrêtée pendant deux mois lors du premier confinement, les centres d’entretien automobile étant alors fermés, elle se poursuit pleinement aujourd’hui.

De l'artisanat local et écologique

« Même si la fréquentation des centres auto est moindre, il est hors de question de réduire notre rythme de production », assure Guillaume Fiévet, directeur général de Prodef. Chaque année, il se vend 100 000 Nénettes. « Notre produit est fabriqué à la main par une équipe de huit personnes, sur métier à tisser, avant d’être cousu et imprégné de liquide lustrant, labellisé Ecocert, et élaboré dans notre usine de Dijon. C’est de l’artisanat, pas de l’industrie, et typiquement dans l’air du temps : local, pérenne car lavable, et écologique », plaide le dirigeant.

Certifiée Origine France Garantie, la Nénette reste un produit de niche mais devenu culte pour les collectionneurs et amateurs de belles automobiles. Aujourd’hui, elle ne représente que 5 % du chiffre d’affaires de la Compagnie du Midi, qui a pour elle de vraies ambitions.

Adoptée à l’Assemblée Nationale

« On sent un attachement affectif à cette marque, souligne Guillaume Fiévet. Nous sommes tellement convaincus du produit et de la marque que nous allons relancer la gamme, chercher d’autres débouchés, notamment auprès des constructeurs automobiles. Nous sommes déjà vendus en Angleterre et en Belgique, nous aimerions nous développer en Suisse. » Cette année, la Nénette a même été vendue au Japon, via un distributeur de la Savonnerie du Midi, l’une des entités de Prodef. Elle a aussi fourni pour la première fois des collectivités territoriales, ainsi que l’Assemblée Nationale, où elle fait désormais briller les voitures du Palais Bourbon.

L’avenir de la Nénette passera aussi, de façon incontournable, par Internet, qui ne représente aujourd’hui que 6 % de l’activité globale. « Nous allons investir afin de développer nos ventes sur le web. L’objectif est d’atteindre les 10 à 15 % en 2021. Nous avions prévu ce développement, mais à plus long terme. La crise accélère les choses. » La Nénette devrait générer cette année un chiffre d’affaires de 500 000 euros, au même niveau que 2019. Avant la crise sanitaire, les prévisions tablaient sur une progression de 7 à 8 %.

La Nénette, lustreuse avale-poussière dans son atelier de fabrication de Carros, près de Nice
La Compagnie du Midi a de fortes ambitions pour sa marque La Véritable Nénette, une lustreuse avale-poussière fabriquée à la main à Carros, dans les Alpes-Maritimes. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail