Bouches-du-Rhône

Textile

Kaporal veut produire des jeans plus respectueux de l’environnement

Par Charlotte de Saintignon, le 29 novembre 2022

Après avoir travaillé sur le recyclage de ses jeans, Kaporal planche sur l’éco-responsabilité de ses produits. L’entreprise marseillaise de prêt-à-porter mobilise pour cela ses équipes et ses fournisseurs.

Emmanuelle Germani, DRH-DSI et directrice en charge de la RSE de Kaporal.
Emmanuelle Germani, DRH-DSI et directrice en charge de la RSE de Kaporal. — Photo : Studio Cabrelli Portraits

Emmanuelle Germani, DRH-DSI et directrice en charge de la RSE de Kaporal à la sortie de sa participation à la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) le reconnaît : "On a vécu un choc car on pensait en savoir beaucoup sur le sujet ". L’idée de la CEC est de faire bouger fondamentalement les lignes, de sortir des petites actions du quotidien que l’on a appelées "la RSE à la papa" pour passer à des actions qui comptent vraiment et qui ont un impact véritable". L’entreprise marseillaise de prêt-à-porter qui compte une centaine de boutiques en propre et une vingtaine en franchises se sent ainsi "outillée, via ce parcours initiatique qui nous a permis de partager des expériences avec d’autres chefs d’entreprise, nous a confortés dans notre volonté de réfléchir autrement à la croissance de notre activité et nous a permis d’accélérer".

Évoluant dans une activité textile souvent pointée du doigt pour ses impacts négatifs sur l’environnement, Kaporal a commencé en autodidacte en lançant en 2015 l’opération de mode circulaire pour recycler les jeans "Kaporal Impact Recycling". Opération que l’entreprise renouvelle, depuis, chaque année, pour "upcycler" cette matière et en faire de nouveaux vêtements ou objets comme des sacs ou des lampes via des partenariats avec de jeunes créateurs français et l’atelier de couture d’insertion marseillais 13Atypik. Autre débouché, le recyclage en isolants thermiques ou phoniques chez les particuliers via l’entreprise d’insertion le Relais. Résultat, l’entreprise a récupéré près de 50 tonnes de jeans depuis 2015.

Formations des salariés

Avec sa nouvelle feuille de route, l’entreprise a embarqué le comité de direction et l’ensemble de ses 550 collaborateurs pour construire "le Kaporal viable et soutenable dans le monde de demain", via des sessions de travail, des séminaires et la participation à la Fresque du Climat. "Il est important de travailler sur l’état d’esprit des collaborateurs car tous ces changements, nous les ferons avec l’ensemble des équipes, rappelle la directrice RSE. Nous devons embarquer toutes les forces vives de l’entreprise et donner du sens à nos actions". Kaporal a ainsi mis en place quelques écogestes quotidiens comme le tri, la disparition du plastique jetable, le recyclage de matériels informatiques.

Suite à sa participation à la CEC, à plus grande échelle, après avoir fait son bilan carbone scope 3 et défini sa raison d’être comme la colonne vertébrale de son engagement, elle planche sur l’éco-responsabilité de ses produits, en formant ses équipes aux matières éco-responsables recyclées, sur des pistes d’amélioration en collaboration avec ses fournisseurs, notamment sur les traitements et délavages de ses jeans. Kaporal réfléchit aussi à de nouvelles pistes de sourcing plus vertueuses. Avec plusieurs chantiers en parallèle, "des audits chez nos fournisseurs, le choix de matières plus économes en eau ou de matières naturelles alternatives comme le chanvre ou le lin", l’entreprise montre qu’elle a bel et bien pris le virage pour avoir un impact positif sur l’environnement. Pour la directrice RSE, l’urgence est absolue : "Nous n’avons plus qu’une dizaine d’années pour réagir et nous adapter à l’urgence climatique, conclut-elle. C’est possible et nous nous y employons".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition