Industrie

Grasse : Robertet investit 8M€ dans l'activité arômes en poudre

Par Christiane Navas, le 05 mai 2015

Le groupe spécialisé dans le secteur des arômes et parfums poursuit sa stratégie d'investissement dans l'outil industriel, tant à Grasse qu'à l'international.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Après un an de travaux, Robertet vient de se doter, sur son site du Plan de Grasse, d'un nouvel atelier d'atomisation destiné à la fabrication d'arômes alimentaires en poudre. « Nous y avons investi 8 M€ avec un double objectif, explique Philippe Maubert, P-dg du groupe, sécuriser les marchés existants et accroître notre potentiel de production pour conquérir de nouveaux marchés ». Installée dans un bâtiment d'un millier de m², aux normes antisismiques, la nouvelle tour d'atomisation, automatisée, permet des rotations plus rapides pour passer d'un produit à un autre, et donc d'augmenter la production, tout en assurant une qualité supérieure du produit fini. 
Robertet a généré en 2014 un chiffre d'affaires de 390 M€, soit une croissance de 3,4 %, à structure et taux de change constants, et 16,1 % pour le résultat net. « Notre activité à Grasse contribue à hauteur de 60 % de ce résultat et nous continuons à y investir », insiste le P-dg de Robertet, profondément attaché au bassin grassois où est née l'entreprise et « à la création de valeur par la production ». D'ici à la fin de l'année, près de 3 M€ seront encore investis dans la restructuration et modernisation du site historique, dédié aujourd'hui aux ingrédients naturels avec regroupement des équipes de Robertet et de Charabot, entreprise rachetée en 2007.

Une activité tournée à 85 % vers l'export
Robertet poursuit aussi son développement à l'international. S'il a cédé en 2014 son unité de fabrication d'arômes salés en Belgique dont l'activité ne correspondait pas au coeur de métier de l'entreprise pour relocaliser l'expertise en arômes salés à Grasse, deux nouveaux sites de production ouvrent en 2015. L'un à Singapour pour répondre aux besoins des pays du sud-est asiatique dans le secteur des parfums, l'autre avec une double activité arômes et parfums en Colombie pour couvrir la zone des pays andins. « Ce sont des petites unités de fabrication qui nous permettent d'assurer un service de proximité et de surmonter les obstacles liés aux barrières douanières », précise Philippe Maubert. Une nouvelle unité, de plus grande ampleur devrait également ouvrir dans les prochains mois en Inde, où le groupe, déjà présent à Bombay, envisage des opérations de croissance externe. Robertet s'est également engagé dans le déploiement d'une stratégie de partenariat avec des producteurs locaux dans différents pays comme le Salvador, Madagascar, etc. pour sécuriser les approvisionnements en matières premières et en garantir la traçabilité compte tenu des réglementations toujours plus exigeantes. Si la baisse de l'euro par rapport au dollar renchérit le coût des matières premières, elle soutient l'activité du groupe à l'export qui affiche une hausse de 7,4 % au premier trimestre 2015. Robertet veille aussi à élargir son portefeuille de produits. Le groupe vient ainsi de créer une nouvelle division dédiée aux produits « Health and Beauty » pour répondre aux besoins des nouveaux acteurs de la nutricosmétique, ces fabricants d'une nouvelle génération de compléments alimentaires pour les traitements beauté, anti-âge et minceur. « C'est un marché très développé au Japon et aux États-Unis, émergent en Europe, auquel nous pouvons apporter notre savoir-faire », est convaincu Philippe Maubert.

Robertet


(Grasse) Dirigeant : Philippe Maubert CA 2014 : 390 M€ 1.800 personnes dont 900 à Grasse Tél. : 04 93 70 33 66 @email

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition