Industrie

Feeligreen : Les applications antirides de l'électronique

Par Gaëlle Cloarec, le 03 mai 2013

Électronique Créée début 2012, Feeligreen se positionne au carrefour de la cosmétique et de l'électronique avec une nouvelle génération de patchs antirides.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'électronique, c'est fantastique. Combattre les rides, cicatriser l'acné, soigner une tendinite, les applications cosmétiques, médicales et pharmaceutiques de l'électronique semblent prometteuses mais restent encore peu exploitées. Feeligreen, en se positionnant sur ce créneau, entend bien combler cette absence, et profiter d'un marché que son dirigeant, Christophe Bianchi, estime à « plusieurs centaine de millions d'euros ».




Patchs antirides

Créée début 2012, la société grassoise, spécialiste de l'électronique appliquée, a ainsi développé une première gamme de produits antirides, Feeligold : des patchs cutanés, composés d'or et d'oxyde de zinc qui, associés à un gel conducteur, délivrent un micro-courant. Ce courant « très faible et très localisé, donc sans aucun danger » active la production de collagène et d'élastine, contribuant ainsi à l'élasticité de la peau. « Plutôt que de pratiquer des injections, on travaille sur l'activation du mécanisme naturel de la peau », reprend le dirigeant qui promet, avec une application hebdomadaire durant quatre semaines, une réduction de la profondeur des rides de 40 %. Protégé par douze brevets, Feeligold, commercialisé depuis fin 2012, est distribué dans une dizaine de pays : France, Russie, Japon, Estonie, Corée du Sud, Angleterre... Le produit est pour l'heure uniquement disponible dans les spas et instituts de beauté haut de gamme. Christophe Bianchi souhaite élargir son positionnement en pharmacie, avant de partir à la conquête du Moyen-Orient et des États-Unis. Et le dirigeant de prévoir un chiffre d'affaires de 300.000 € en 2013, « dont la moitié se trouve à ce jour déjà planifiée », annonce-t-il.




Stratégie multisectorielle

« Notre savoir-faire en électronique est multisectoriel. Nous avons donc mis en place une stratégie de développement de produits étalé dans le temps. La cosmétique est un secteur intéressant pour débuter car il demande peu de temps de développement, d'un à deux ans. Ce qui nous permet de financer une partie du développement d'autres dispositifs, destinés aux marchés pharmaceutiques et médicaux. Des secteurs qui s'inscrivent sur le plus long terme et nécessitent la mise en place de partenariats avec des labos. » Feeligreen est en recherche d'une première levée de fonds de l'ordre de 600.000 € pour soutenir sa stratégie R & D sur les deux prochaines années, et renforcer son département marketing. L'objectif, d'ici à quatre ans, étant de rapatrier la production en France et de créer une vingtaine d'emplois.

Feeligreen



(Grasse) Dirigeant : Christophe Bianchi CA prévisionnel 2013 : 300.000 € 4 personnes Tél. : 06 80 34 58 92 @email

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition