Marseille

Investissement

Emmanuel Macron engage 1,5 milliard d'euros pour Marseille

Par Hélène Lascols, le 03 septembre 2021

En déplacement de trois jours à Marseille, le Président de la République Emmanuel Macron a détaillé son projet baptisé "Marseille en grand", doté de plus d'1,5 milliard d’euros.

En visite à Marseille le 2 septembre 2021, le président Emmanuel Macron a détaillé son plan "Marseille en grand".
En visite à Marseille le 2 septembre 2021, le président Emmanuel Macron a détaillé son plan "Marseille en grand". — Photo : Didier Gazanhes/Le JDE

En déplacement à Marseille, le Président de la République Emmanuel Macron a détaillé son projet baptisé "Marseille en grand", assorti d’investissements majeurs pour sauver la deuxième ville de France. Plus d'1,5 milliard d’euros seront dédiés à la sécurité, aux transports, au logement, aux jeunes et à la culture, en plus d'enveloppes déjà engagées dans le cadre de programmes nationaux.

Répondre aux urgences

Le chef de l’État a d’abord tenté d’apporter des réponses aux urgences, et notamment la lutte contre l’habitat indigne avec un objectif de réhabilitation de 10 000 logements dans les 15 prochaines années.

Sur un autre front, celui de la santé, Emmanuel Macron a rappelé que l’Était avait d’une part pris l’engagement, avec le Ségur, d’alléger la dette de l’APHM pour 233 millions d’euros et d’autre part mis sur la table 169 millions d’euros (soit la moitié de l’investissement total) pour réhabiliter la Timone, l’Hôpital Nord et construire le nouveau bâtiment du SAMU.

Bâtir Marseille 2030 pour les jeunes

Au-delà de l’urgence, Emmanuel Macron a aussi rappelé la nécessité de se projeter, de bâtir le Marseille de 2030 pour "notre jeunesse." Outre la rénovation des écoles, le Président veut gagner la bataille de l’emploi, à travers l’apprentissage, l’entrepreneuriat et l’émancipation économique. Pour rapprocher jeunes et entreprises, il a annoncé la création de trois carrefours de l’entrepreneuriat à Marseille avec le concours de la Banque publique d’investissement. Il s’agira de "grands lieux dédiés où les jeunes qui ont des projets seront gratuitement

formés, conseillés, mentorés par des dirigeants d’entreprise, des associations et accompagnés par des publics". Le Président entend aussi tester à Marseille le déploiement de ce qu’il appelle le capital "jeunes créateurs" en offrant à tous les jeunes qui justifieront d’un projet sérieux, un accompagnement et une dotation de plusieurs milliers d’euros pour leur permettre de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Faire de Marseille une ville de cinéma

Autre grand chantier présenté par le chef de l’Était : la culture et, en particulier, le cinéma. Rappelant que la cité phocéenne a accueilli 400 tournages en 2019, soit trois fois plus qu’il y a 10 ans, et qu’il existe un terreau favorable, il veut investir dans le cinéma et l’audiovisuel à Marseille. Selon lui, il faut créer dans la deuxième ville de France de "grands studios de la Méditerranée qui permettront d’avoir l’infrastructure pour les tournages de grands films, de grandes séries". Il faut aussi des écoles pour former techniciens et créateurs. Il a enfin pris l’engagement de soutenir la modernisation du pôle médias de la Belle de Mai, d’ouvrir un nouveau site permettant de créer une base logistique pour l’accueil des tournages, de développer les studios, de créer le premier bassin de tournage en mer et d’implanter une école CinéFabrique, pour les 18-25 ans, comme cela a déjà été fait à Lyon.

Des transports à la hauteur

Enfin, Emmanuel Macron veut voir Marseille devenir une capitale méditerranéenne. Cette ambition, le chef de l’État entend la mener en apportant des réponses au problème de l’aménagement de la ville et des quartiers et s’est dit prêt à créer une grande opération d’intérêt national sur la question du logement et de la rénovation urbaine.

Il a aussi évoqué l’épineuse question des transports, annonçant un financement d’un milliard d’euros, dont 250 millions en subventions, pour l’accessibilité et des projets très concrets, tels que l’automatisation du métro, la création de quatre lignes de tramway et de cinq lignes de bus à haut niveau de service. Il s’est dit prêt à faire davantage pour désenclaver les quartiers nord à la condition que la métropole fasse évoluer sa gouvernance en "s’affirmant comme l’opérateur des politiques de transports dans un cadre institutionnel revisité".

Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé l’accélération de la mise en place d’un RER à la marseillaise et l’engagement de l’Était à hauteur de 1,4 milliard d’euros (sur les 3,5 milliards d’euros de budget) pour le projet de ligne nouvelle Provence Côte d’Azur Marseille - Nice, qui inclut la traversée souterraine de Marseille et le réaménagement de la gare Saint-Charles. Il a enfin confirmé le soutien de l’État dans les temps (fin 2023) pour l’extension de l’aéroport et la facilitation de sa desserte et appelé de ses vœux la modernisation du port marseillais.

Un projet international autour de la transition écologique

Parce que le déplacement du Président de la République à Marseille s’inscrit aussi dans le cadre du Congrès mondial de la Nature, Emmanuel Macron a annoncé le lancement d’un projet nouveau, baptisé Odysséo. L’ambition est d’accompagner "les populations à la transition écologique au travers de la création d’un réseau de lieux de sensibilisation, de recherche, de formation, d’innovation sur les pays bordant la Méditerranée", a détaillé Emmanuel Macron qui souhaite ouvrir d’ici 2026 un premier lieu emblématique à Marseille. "L’État accompagne déjà la mise en place de cette fondation et soutient les missions préalables à l’ouverture de ce premier lieu. Il participera, aux côtés des collectivités locales, de tous les partenaires publics et privés, à sa création, à son financement, à son déploiement", a-t-il souligné.

Tous ces dossiers, Emmanuel Macron s’est engagé à les suivre de près et a d’ores et déjà promis qu’il reviendrait en octobre et en février 2022 pour constater les avancées sur le terrain.

En visite à Marseille le 2 septembre 2021, le président Emmanuel Macron a détaillé son plan "Marseille en grand".
En visite à Marseille le 2 septembre 2021, le président Emmanuel Macron a détaillé son plan "Marseille en grand". — Photo : Didier Gazanhes/Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail