Nice

Restauration

Emilie and the Cool Kids vise 50 magasins d'ici 2024

Par Olivia Oreggia, le 17 novembre 2021

Depuis sa naissance à Nice en 2007, l'enseigne de cafés Émilie and the Cool Kids ne cesse de séduire au-delà de ses frontières azuréennes. Une dizaine de nouveaux établissements ouvriront en 2022, notamment à Paris.

De Nice à Lille en passant par Quimper et Marseille, l’enseigne Emilie and the Cool Kids compte aujourd'hui une vingtaine de cafés.
De Nice à Lille en passant par Quimper et Marseille, l’enseigne Emilie and the Cool Kids compte aujourd'hui une vingtaine de cafés. — Photo : Olivia Oreggia

La recette d’Emilie and the Cool Kids séduit désormais littéralement aux quatre coins de la France. Des pâtisseries américaines artisanales (cookies, bagels, muffins), du fait maison, dans un décor tout aussi "girly" que chaleureux : le concept né à Nice en 2007 continue de s’étendre. L’enseigne vient ainsi de signer pour une dizaine de nouvelles ouvertures de franchises en 2022 à Paris, Bordeaux, Grenoble et Aix-les-Bains.

"Nous avons pu ouvrir quatre magasins pendant le Covid (à Quimper, Reims, Nice Arénas et aux Terrasses du Port à Marseille, NDLR) mais nous avions mis le développement en pause et là, tout est reparti de plus belle, explique Céline Molière, dirigeante et cofondatrice (avec Émilie Zmaher qui tient un des cafés à Reykjavik, en Islande). Le contexte est favorable à l’entreprenariat. Nous recevons beaucoup de demandes, notamment dans le cadre de reconversions professionnelles. Certains voulaient juste changer de secteur et avaient besoin d’un déclencheur, d’autres ont été licenciés et ont décidé de se lancer. La franchise, c’est la sécurité. C’est à la fois rassurant pour l’entrepreneur qui est accompagné, mais aussi pour les banques." La chaîne a désormais une ambition : atteindre les 50 magasins début 2024.

Dix points de vente à Paris

L’enseigne dispose à ce jour d’une vingtaine d'établissements, dont la moitié sur la Côte d’Azur. À Paris, c’est un multifranchisé qui projette d’ouvrir une dizaine de points de vente, dans un premier temps dans des centres commerciaux. Un autre à Grenoble en prévoit deux. Il devrait y en avoir deux aussi à Reims.

"Notre concept est désormais éprouvé, et nous avons l’expérience du métier de franchiseur", reprend Céline Molière. "Il fallait tenir le coup pendant les confinements et, tout à la fois, nous réinventer. Nous avons eu la chance malgré tout de ne jamais nous arrêter de travailler, même si ce n’était pendant un temps que pour faire de la vente à emporter. Le fait maison nous a permis d’être agiles, nous n’avons rencontré aucune difficulté d’approvisionnement. Toute cette période nous a même permis d’améliorer notre modèle dans la livraison, le packaging, l’e-commerce puisque nous expédions à présent nos cookies dans toute la France".

L’enseigne a aussi revu la superficies de ses magasins. "Là où nous avions besoin de 80 à 100 mètres carrés en moyenne, nous avons vu que 60 à 70 mètres carrés suffisaient. Nous avons su démontrer notre capacité de résilience." Et conserver le lien avec la clientèle. Ainsi, l’ensemble des coffee-shops de l’enseigne ont retrouvé au moins leur niveau d’activité de 2019 et certains affichent une hausse de plus 20 %. "Nous terminerons ainsi l’année 2021 avec un chiffre d’affaires à plus de 4,5 millions d’euros."

De Nice à Lille en passant par Quimper et Marseille, l’enseigne Emilie and the Cool Kids compte aujourd'hui une vingtaine de cafés.
De Nice à Lille en passant par Quimper et Marseille, l’enseigne Emilie and the Cool Kids compte aujourd'hui une vingtaine de cafés. — Photo : Olivia Oreggia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail