Alpes-Maritimes

Technologies

Ellcie-Healthy crée des lunettes qui en mettent littéralement plein la vue

Par Olivia Oreggia, le 28 février 2019

Philippe Peyrard, fondateur de la start-up Ellcie-Healthy à Nice en 2016, s’apprête à lancer une innovation mondiale : des lunettes connectées, qui permettent de prévenir la somnolence au volant, mais aussi les chutes des personnes âgées et qui pourront peut-être demain ouvrir une porte de voiture en un clin d’œil !

Philippe Peyrard, fondateur d'Ellcie-Healthy qui développe des lunettes intelligentes et connectées.
Philippe Peyrard, fondateur d'Ellcie-Healthy qui développe des lunettes intelligentes et connectées. — Photo : DR

Le créateur

Alors qu’il était directeur général délégué chez Atol, Philippe Peyrard, 57 ans, dont 25 passées dans le secteur de l’optique, avait déjà eu un temps d’avance, en initiant, en 2015, Téou, les premières lunettes géolocalisables. La réflexion était née deux ans plus tôt, lors d’un voyage aux États-Unis, dans la Silicon Valley, où Philippe Peyrard s’était interrogé : « Pourquoi n’avait-on pas vraiment commencé à intégrer l’électronique dans une lunette ? » Il était loin d’imaginer les innovations développées aujourd’hui par Ellcie-Healthy. Fondée en 2016, l'entreprise emploie une vingtaine de personnes.

Le concept

À première vue, rien ne distingue les lunettes d’Ellcie-Healthy d’une paire classique. Sauf ses 15 capteurs intégrés (23 grammes seulement) qui analysent battements de paupières, micro-chutes de tête ou bâillements et alertent le conducteur somnolent par un flash lumineux, un bip sonore ou la sonnerie de son smartphone, voire celui des passagers de la voiture. Ces lunettes seront commercialisées au printemps dans le réseau Optic 2000 (pour moins de 300 €). Labellisées Origine France Garantie, elles sont fabriquées par Plastivaloire en Rhône-Alpes et Asteelflash, près de Soissons (Aisne).

Les perspectives

« On dit que les start-up doivent avoir un but, un seul et ne pas s’éparpiller. Ce n’est pas exactement ce que nous avons fait », s’amuse Philippe Peyrard. Car au-delà de la lutte contre l’endormissement au volant, les cas d’usage se multiplient. Ces lunettes permettent aussi de détecter les chutes. Utile pour les personnes âgées, mais aussi pour les travailleurs isolés de bon nombre d’entreprises. Plus loin encore, la start-up travaille également à la prévention, en parvenant à détecter l’imminence d’une chute. « On parle vraiment d’intelligence artificielle. On ne se contente pas de faire remonter de la data. On va avoir une appréhension très précise de ce qui se passe, selon la façon dont on s’appuie pour se lever d’une chaise, la manière ou la rapidité à laquelle on marche. »

Pour développer ce projet, en partenariat avec l’Université Côte d’Azur et le CHU de Nice, Ellcie-Healthy a reçu un financement de 150 000 € de la Fondation Maif. Intarissable, Philippe Peyrard évoque aussi la possibilité de commander lumières et volets d’une habitation ou d’ouvrir sa voiture littéralement en un clin d’œil. Ou encore, à moyen terme, une application de suppléance sensorielle pour communiquer des informations à des non-voyants. Un projet mené là aussi avec l’Université Côte d’Azur. Pour ce faire, Ellcie-Healthy a besoin de recruter. Une levée de fonds, d'un montant compris entre 2 et 3 M€ est en cours.

Philippe Peyrard, fondateur d'Ellcie-Healthy qui développe des lunettes intelligentes et connectées.
Philippe Peyrard, fondateur d'Ellcie-Healthy qui développe des lunettes intelligentes et connectées. — Photo : DR