Alpes-Maritimes

Réseaux économiques

Interview DFCG Côte d'Azur : "Le directeur financier est le garant de la pérennité de l'entreprise et de sa valeur"

Entretien avec Amandine Mellira, présidente de DFCG Côte d’Azur

Propos recueillis par Olivia Oreggia - 24 juin 2021

Directrice administratif et financier de l’entreprise télécoms Saphelec à Sophia Antipolis, Amandine Mellira est présidente depuis 2019 de l'association des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion de la Côte d’Azur, qui compte 140 membres. L’association vient de remettre son Trophée Finance & Gestion à Nice. Un premier événement en présentiel, sur le thème de la RSE, qui vient souligner la transformation opérée parmi les acteurs des métiers du chiffre.

Directrice administratif et financier de l’entreprise sophipolitaine Saphelec, Amandine Mellira est la présidente de la DFCG Côté d’Azur.
Directrice administratif et financier de l’entreprise sophipolitaine Saphelec, Amandine Mellira est la présidente de la DFCG Côté d’Azur. — Photo : Olivia Oreggia

Pourquoi avoir choisi le thème de la RSE pour le 10e Trophée Finance & Gestion de DFCG Côte d'Azur ?

Amandine Mellira : Notre métier se recentre sur l’essentiel, car c’est notre avenir qui se joue aujourd’hui. Dans nos entreprises, les directeurs administratifs et financiers réfléchissent au reporting RSE, à la déclaration de performance extra-financière (communication sur les implications sociales, environnementales, sociétales des activités d’une entreprise ainsi que sur son mode de gouvernance, NDLR). Pour préparer cette journée autour du trophée Finance & Gestion, nous avons interrogé une universitaire qui a créé un master de "chief value officer". Ce n’est plus seulement la valeur financière de la société mais bien tout le patrimoine, le capital dans son ensemble, englobant le capital humain, l’écologie, les externalités… qui sont pris en compte. Ce sera une vraie comptabilité, comme une comptabilité financière aujourd’hui.

Le rôle du directeur administratif et financier évolue donc clairement ?

Amandine Mellira : Oui, et il va falloir que nos présentations évoluent avec nous. Et ce n’est pas avec trois chiffres dans nos reporting RSE que l’on va y arriver, il faut vraiment une norme qui régisse tout ça. Il y a une évolution des modèles, une nouvelle vision des business models. On ne peut plus rester uniquement sur le financier et, finalement, sur le passé. Le rôle du directeur financier aujourd’hui est de s’orienter dans cette direction. Le directeur administratif et financier est le garant de la pérennité de l’entreprise. Pas seulement de sa pérennité financière mais de sa valeur.

N’est-ce pas là le rôle du dirigeant de l’entreprise ?

Amandine Mellira : Le dirigeant est davantage porté sur la stratégie de l’entreprise. Le DAF, lui, doit être garant de la valeur qui est créée par le dirigeant et sa stratégie. Il doit faire évoluer la marque employeur, retenir les talents, éviter le turn-over… il a un rôle de partenaire business vis-à-vis du chef d’entreprise. Il n’est pas juste son bras droit, il doit aussi influencer la vision du dirigeant, il doit savoir lui dire non.

Directrice administratif et financier de l’entreprise sophipolitaine Saphelec, Amandine Mellira est la présidente de la DFCG Côté d’Azur.
Directrice administratif et financier de l’entreprise sophipolitaine Saphelec, Amandine Mellira est la présidente de la DFCG Côté d’Azur. — Photo : Olivia Oreggia

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail