Var

Réseaux économiques

Des patrons varois créent le fonds de dotation Entrepreneurs et citoyens 

Par Hélène Lascols, le 18 mars 2021

Un nouveau fonds de dotation a vu le jour dans le Var, à la faveur de la crise sanitaire. Baptisé "Entrepreneurs et citoyens", il entend mener des actions solidaires, favoriser les rencontres à travers des distributions de repas et des actions visant à préserver la santé des dirigeants de PME et de leurs salariés.

Premier repas citoyen organisé par le fonds de dotation Entrepreneurs et citoyens, qui espère renouveler l’initiative une fois par mois, voire quotidiennement, dans un futur proche.
Premier repas citoyen organisé par le fonds de dotation Entrepreneurs et citoyens, qui espère renouveler l’initiative une fois par mois, voire quotidiennement, dans un futur proche. — Photo : DR

" Organiser des actions solidaires en circuit court, sans créer une structure de plus. Impliquer les entrepreneurs et leurs salariés, les fonctionnaires, comme les étudiants et en définitive les actifs au sens large ", voilà, résumée en quelques mots, les ambitions portées par le fonds de dotation Entrepreneurs et Citoyens, un fonds créé par quelques entrepreneurs varois pour apporter leur réponse à la crise sanitaire. Alors que les réponses matérielles à la crise sont nombreuses, " nous avons voulu apporter une réponse immatérielle permettant aux dirigeants d’entreprises, comme à leurs salariés de survivre dans le monde d’après. Nous voulions aussi sortir de notre zone de confort et mener des actions concrètes pour aider ceux qui en ont besoin ", explique Jean-Yves Kbaier, dirigeant de la PME toulonnaise Ennovia et président, pour une année, d’Entrepreneurs et citoyens.

Redonner au bénévolat ses lettres de noblesse

L’idée de créer un fonds de dotation leur a été soufflée par un autre entrepreneur varois, Joël Lauvige, qui a créé son propre fonds de dotation et qui a toujours eu l’envie de montrer que " quand on veut, on peut. " Elle s’est ensuite imposée d’elle-même, ce type de structure apportant une grande souplesse, permettant de redistribuer chaque euro collecté et de " remettre le bénévolat au centre du jeu ", ajoute Jean-Yves Kbaier, qui prône volontiers "l’entreprise engagée."

"Nous avons voulu apporter une réponse immatérielle permettant aux dirigeants d’entreprises, comme à leurs salariés de survivre dans le monde d’après."

Les 12 membres actifs d’Entrepreneurs et citoyens, qui peuvent compter sur " une trentaine de personnes mobilisables " ont organisé leur premier " repas citoyen " le 4 mars dernier, avec l’aide de l’Afuzi, l’association des entreprises de la zone industrielle de Toulon-Est, présidée par Serge Ternoir et qui réunit plus de 10 000 salariés. Une quarantaine de paniers repas ont été distribués en partenariat avec Casibel, un grossiste en alimentation implanté à La Garde, à l’est de Toulon, qui a offert le surplus à l’épicerie étudiante de La Garde.

Préserver la santé de tous

" À travers cette première distribution, appelée à être renouvelée en partenariat avec des restaurateurs, qui proposeront des repas via une plateforme, nous souhaitions nous rapprocher de ces personnes qui travaillent mais ont aussi des difficultés financières. En pérennisant cette action, nous voulons apporter du business aux restaurateurs, favoriser la consommation de produits locaux, permettre à des actifs de manger autre chose que des sandwichs, impliquer nos collaborateurs, en définitive mobiliser un écosystème et favoriser la rencontre et les échanges ", détaille Jean-Yves Kbaier.

Les entrepreneurs à l’origine du fonds de dotation veulent aussi s’attaquer à la santé en entreprise, en montant des actions de prévention à destination des dirigeants et des salariés. " Nous envisageons la mise en place d’une permanence et de campagnes de prévention (via des bilans de santé, par exemple). Nous nous sommes aussi rapprochés de l’observatoire Amarok, premier observatoire sur la santé des dirigeants de PME, pour envisager la réalisation d’études locales et ainsi faire remonter des statistiques sur la santé des dirigeants de PME, indispensable à préserver, d’autant qu’ils sont engagés depuis un an dans une course de fond que nombre d’entre eux n’avaient sans doute pas imaginée aussi longue. "

Les projets sont engagés. Dès le mois d’avril, un deuxième repas citoyen sera organisé avec des restaurateurs et toute personne, souhaitant s’engager, peut rejoindre le fonds de dotation. " L’histoire a commencé comme un club de patrons, mais nous sommes ouverts à tous et comptons déjà des militaires et une salariée autour d’une motivation commune : se faire du bien en donnant pour recevoir, en donnant de notre temps, en sortant de notre quotidien pour tenir dans cette période si particulière. Et pourquoi pas donner l’envie à d’autres de s’approprier le concept car je suis convaincu qu’il faut de l’engagement dans le monde d’aujourd’hui, comme dans celui de demain ", conclut Jean-Yves Kbaier.

Premier repas citoyen organisé par le fonds de dotation Entrepreneurs et citoyens, qui espère renouveler l’initiative une fois par mois, voire quotidiennement, dans un futur proche.
Premier repas citoyen organisé par le fonds de dotation Entrepreneurs et citoyens, qui espère renouveler l’initiative une fois par mois, voire quotidiennement, dans un futur proche. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail