Technologies

Creative Specific Software accélère avec le rennais AS2D

Par Hélène Lascols, le 07 octobre 2021

En se rapprochant du rennais AS2D, l’entreprise varoise Creative Specific Software s’offre les moyens de ses ambitions. Elle mise sur la sortie d’une solution capable de prédire les chutes des personnes âgées pour se démarquer de la concurrence et prendre position sur un marché dopé par le vieillissement de la population.

Ramzi Larbi a fait entrer la société rennaise AS2D en tant qu'actionnaire majoritaire de son entreprise C2S.
Ramzi Larbi a fait entrer la société rennaise AS2D en tant qu'actionnaire majoritaire de son entreprise C2S. — Photo : © Brigitte Wavrant

Un peu moins de dix ans après la création de la société Creative Specific Software (C2S), qui a mis au point une solution brevetée de détection de chute pour les personnes âgées et dépendantes depuis Saint-Raphaël (Var), son fondateur Ramzi Larbi a franchi une étape de taille. Au cours de l’été, C2S est devenue une filiale de la société rennaise AS2D, joint-venture d’Arkéa Sécurité (filiale du groupe Arkéa dédiée aux services connectés) et Delta Dore, acteur majeur du marché de la maison connectée, suite à une prise de participation majoritaire. Si C2S a vu son activité fondre de 90 % pendant la crise sanitaire, faute de pouvoir accéder aux Ehpad et résidences séniors - sa première clientèle -, elle a aussi enregistré des conquêtes, offrant des perspectives séduisantes aux acquéreurs.

Franchir une nouvelle étape

"Malgré une incapacité à déployer de nouvelles installations, nous avons réalisé 2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, notre business reposant sur un système d’abonnement. Nous avons par ailleurs été sauvés par la demande des pays nordiques, qui ont utilisé notre solution pour sécuriser l’absence de contacts exigée par la situation sanitaire", détaille Ramzi Larbi. Depuis la réouverture progressive des Ehpad, C2S aurait enregistré 350 000 euros de chiffre d’affaires en un mois et demi. Sa technologie a en outre franchi l’Atlantique et la Manche et son dirigeant table désormais sur une reprise normale du marché français à l’automne. Période qui coïncide avec la mise en œuvre du rapprochement avec AS2D, permettant de conserver "une technologie franco-française."

Cette alliance s’inscrit dans la continuité des relations commencées depuis plusieurs années entre AS2D et C2S, les deux structures ayant déjà travaillé ensemble au développement de Félicie Smart Home, un service de logements connectés spécifiquement développé pour les résidences Senioriales. L’opération validée, AS2D détient la majorité du capital de C2S et Ramzi Larbi conserve la direction. "Avec une équipe de 11 salariés, nous avons toujours fonctionné en mode start-up. Cet accord nous dote d’une structure commerciale et industrielle, tout en nous ouvrant les portes d’un marché plus large, autour de l’habitat. Il nous offre aussi l’assise financière nécessaire au déploiement de notre stratégie future autour de la prédiction", confie Ramzi Larbi, qui vise un chiffre d’affaires à huit chiffres d’ici à cinq ans.

De la détection à la prédiction

C2S est désormais capable de prédire les chutes grâce aux 3 000 capteurs de sa solution qu’elle a déjà installés. "Qu’il s’agisse de la cambrure de la personne âgée, de sa vitesse de marche, de son activité… Toutes ces données nous ont permis d’alimenter une intelligence artificielle et de générer des modèles de prédiction capables de détecter les signes avant-coureurs d’une chute", appuie le dirigeant. Cette solution de prédiction, C2S espère la sortir au troisième trimestre 2022, accompagnée d’une étude clinique. "Nous aurons alors toutes les cartes en mains pour intéresser les assurances et mutuelles qui déboursent des sommes colossales pour couvrir les quelque 100 000 chutes intervenant chaque année", souligne Ramzi Larbi.

Ramzi Larbi a fait entrer la société rennaise AS2D en tant qu'actionnaire majoritaire de son entreprise C2S.
Ramzi Larbi a fait entrer la société rennaise AS2D en tant qu'actionnaire majoritaire de son entreprise C2S. — Photo : © Brigitte Wavrant

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail