Var

Réseaux

Coronavirus : les dirigeants varois sceptiques quant aux aides gouvernementales

Par Hélène Lascols, le 29 avril 2020

Dans le contexte actuel du confinement, l’Union patronale du Var a mené une enquête auprès des chefs d’entreprise varois. Ils sont plus de 450 à avoir répondu et ainsi donné leur avis quant aux dispositifs d’accompagnement mis en œuvre, dispositifs qu’ils sont 85 % à avoir sollicité.

Adobe
Adobe — Photo : AdobeStock

La dernière enquête réalisée par l’Union patronale du Var auprès des chefs d’entreprise a permis de recueillir 450 réponses émanant d’entrepreneurs à la tête d’entreprises qui emploient en très grande majorité de moins de 50 salariés. Il ressort d’abord de cette enquête que 48 % des entreprises varoises sont actuellement fermées et 43 % ont une activité restreinte. Les dirigeants sont 95 % à se dire impactés par la crise, dont 86 % le sont « fortement » et notamment en raison d’une baisse de chiffre d’affaires. Ainsi, 44 % des entreprises souffrent d’une baisse de chiffre d’affaires de 100 % et 31 % d’une baisse allant de 50 à 70 %. Seules 4 % des entreprises répondantes confient n’avoir aucune baisse de chiffre d’affaires.

Des aides partiellement adaptées

Concernant les aides, seules 9 % des entreprises jugent qu’elles répondent parfaitement à leurs besoins, quand elles sont 62 % à dire qu’elles répondent partiellement à leurs besoins et 29 % trouvent qu’elles sont inadaptées. D’ailleurs, 73 % des répondants pensent qu’il manque une aide aux dispositifs proposés et citent par exemple l’exonération des charges fiscales, sociale, des aides plus adaptés pour les indépendants, le report ou l’étalement de la TVA, la prise en charge de la perte d’exploitation au niveau des assurances, le besoin d’avoir un vrai appui des banques ou encore de favoriser l’accès aux équipements de protection (masques, gel) et aux solutions de dépistage/tests pour favoriser la poursuite d’activité ou préparer la reprise. À ce jour, les aides ont été sollicitées par 85 % des entrepreneurs répondants et ils sont nombreux à proposer des pistes d’amélioration en commentaire, que ce soit pour accélérer le traitement des demandes ou le versement des aides, pour avoir un vrai suivi ou pour simplifier les aides. Certains déplorent aussi le rôle insuffisant des assurances ou le comportement inadapté des banques.

Adobe
Adobe — Photo : AdobeStock

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail