Région Sud

Accompagnement

Coronavirus : la Région Sud débloque 12 millions d'euros pour soutenir l'économie

Par Hélène Lascols, le 12 mars 2020

Face à la propagation du coronavirus Covid-19 et ses conséquences sur l'économie, le président de la Région Sud Provence Alpes Côte d'Azur, Renaud Muselier, débloque 12 millions d'euros pour protéger les entreprises et sauvegarder les emplois. 

Renaud Muselier, président de la Région Sud.
Renaud Muselier, président de la Région Sud, a présenté le plan de la région pour aider les entreprises. — Photo : D.R.

Le coronavirus Covid-19 continue de se propager à travers la France et touche de plus en plus sérieusement le secteur économique. De quoi pousser Renaud Muselier, président de la Région Sud Provence Alpes Côte d'Azur, à agir et proposer un « plan de bataille » pour répondre à l’urgence de la situation. Des mesures mises en place pour le court-terme, mais qui visent également à « apporter une vision à plus long terme à l’ensemble des entreprises. »

Outre l’étalement de cotisations fiscales et sociales que le président Renaud Muselier souhaite voir se généraliser, la Région apporte trois niveaux de réponse.

- Cinq millions d’euros seront mobilisés en faveur des entreprises les plus impactées par le Covid-19 grâce à une garantie d’emprunt portée à 80 % (correspondant au maximum légal).

- Un fonds d’urgence de 5 millions d’euros sera créé et spécifiquement dédié aux entreprises des secteurs du tourisme, de la culture ou du sport, qui « font face à des annulations en cascade, des baisses de réservation drastiques et subissent la crise de plein fouet. » Ce fonds apportera aussi un soutien aux PME industrielles régionales qui connaissent des difficultés de production, font face à des ruptures de stock ou des retards d’approvisionnement dû à la fermeture d’usines dans les pays particulièrement impactés par l’épidémie (la Chine, mais aussi l’Italie, deuxième partenaire économique de la région) et subiront de ce fait une perte de chiffre d’affaires d’au moins 30 % sur deux mois à compter de la date de dépôt du dossier. Ces entreprises pourront bénéficier d’un prêt compris entre 20 000 et 50 000 euros avec un différé gratuit de 18 mois.

- Une première enveloppe de 2 millions d’euros, sous forme de prêt compris entre 3 000 euros et 10 000 euros (procédure simplifiée et différé d’emprunt porté à 18 mois) sera dédiée aux entreprises de la restauration et de l’artisanat de bouche.

Un fonds d’urgence à abonder

Avec ce plan de bataille, complémentaire des mesures prises par l’État, la Région Sud entend « permettre aux entreprises particulièrement impactées par l’épidémie de mobiliser ces fonds dans les plus brefs délais et de façon simplifiée pour réduire l’impact sur leur activité économique, tout en préparant, à plus long terme, l’après-Covid-19 dans le cadre d’un plan d’actions visant à renforcer l’attractivité du territoire et à adapter les modes de production de nos entreprises », a souligné Renaud Muselier.

D’un point de vue opérationnel, le fonds d’urgence Covid-19 sera délégué à la CCI régionale pour permettre un décaissement rapide des fonds dès la fin du mois d’avril et un traitement simplifié. Un guichet unique et un numéro vert seront mis en place pour faciliter les démarches.

Déjà doté de 5 millions d’euros, ce fonds d’urgence doit être amené à être abondé par les autres collectivités, demande Renaud Muselier, citant « les Départements, au regard de leur compétence touristique, et les EPCI et les Métropoles, dont la compétence sur le champ du développement économique est complémentaire à celle de la Région. »

Renaud Muselier, président de la Région Sud.
Renaud Muselier, président de la Région Sud, a présenté le plan de la région pour aider les entreprises. — Photo : D.R.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail