Aix-en-Provence

Tourisme

Interview Coronavirus - Homair Vacances : « Les campings devraient bénéficier d’un coup de projecteur cet été »

Entretien avec Quentin Schaepelynck, directeur général d'Homair Vacances

Propos recueillis par Hélène Lascols - 04 mai 2020

Alors que l’hôtellerie de plein air aurait dû ouvrir ses portes début avril, elle est aujourd’hui dans l’attente d’une décision gouvernementale concernant la date de lancement de la saison estivale. Quentin Schaepelynck, directeur général d’Homair Vacances, dont le siège est implanté à Aix-en-Provence, marque historique d’un groupe leader en Europe sur le marché de l’hôtellerie de plein air, livre son témoignage sur cette situation inédite et reste confiant sur la saison estivale à venir.

Quentin Schaepelynck, directeur général d'Homair Vacances.
Quentin Schaepelynck, directeur général d'Homair Vacances. — Photo : Homair Vacances

Le Journal des entreprises : Alors que l’hôtellerie de plein air ouvre habituellement ses portes début avril, quelles perspectives avez-vous pour une reprise d’activité chez Homair Vacances* ?

Quentin Schaepelynck : Aujourd’hui, notre meilleure perspective pour une reprise en France se situe autour de la mi-juin. À l’international, c’est le flou complet parce qu’en tant que tour-opérateur français, notre savoir-faire est d’apporter à ces destinations (45 sur notre total de 160) une clientèle différente de la clientèle domestique. Notre activité hors de France est donc conditionnée à la réouverture des frontières et, quand bien même les frontières seraient rouvertes pour l’été, certains campings n’ouvriront pas du tout de la saison.

Pour revenir à nos destinations françaises, nous ne sommes bien sûr pas certains d’accueillir de nombreux étrangers. En revanche, nous pensons que les Français auront envie de séjourner en camping cet été, car les campings nous apparaissent comme une solution adaptée à la sortie de confinement. Les campings sont en plein air et au « bon air », chaque parcelle a son autonomie et son espace, les mobile-homes sont des unités totalement autonomes.

« Nous pensons que les Français auront envie de séjourner en campings cet été, car ils apparaissent comme une solution adaptée à la sortie de confinement. »

Nos campings sont disséminés sur l’ensemble du territoire français, de la Normandie à la frontière italienne sur la côte méditerranéenne en passant par la côte Atlantique et l’intérieur des terres… donc, si nos déplacements sont restreints en distance, chaque Français a un camping Homair Vacances relativement proche de chez lui. J’en suis convaincu : le camping est la solution adaptée aux vacances de cet été et je pense que nous devrions bénéficier d’un coup de projecteur.

Quel est le volume des pertes estimées à ce jour ?

Quentin Schaepelynck : En 2019, le volume d’affaires d’European Camping Group s’est élevé à 300 millions d’euros. Dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, je ne me risquerai pas à donner des prévisions parce que chaque semaine apporte son lot de nouvelles mesures. Néanmoins, ce qui est perdu est perdu. Et la fermeture en avril et en mai et les incertitudes autour du mois de juin devraient engendrer à la fin de l’année une perte de 25 à 30 % du chiffre d’affaires. Quant à l’été, c’est le gros point d’interrogation.

Quels aménagements avez-vous prévu de réaliser dans vos campings en vue du déconfinement ?

Quentin Schaepelynck : Les questions sanitaires sont un sujet sur lequel nous passons beaucoup de temps en ce moment. Au départ, nous avons commencé par travailler nos procédures en interne, mais face à nos nombreuses interrogations, nous avons choisi de nous faire accompagner par un cabinet spécialisé dans la gestion des risques sanitaires, qui compte en son sein une équipe de médecins infectiologues.

« Nous avons choisi de nous faire accompagner par un cabinet spécialisé dans la gestion des risques sanitaires. »

Le travail est aujourd’hui en cours et nous aurons, à l’issue, un document de travail très pragmatique, validé par des médecins. Ce document nous servira de base pour décider les investissements en conséquence. Nous attendons aussi les directives du gouvernement.

Vos saisonniers sont-ils prêts ?

Quentin Schaepelynck : Concernant l’embauche de saisonniers, nous avions engagé le processus. Ceux qui ont été embauchés avant le confinement, ont basculé en chômage partiel. Pour les autres, aussitôt que nous aurons une date d’ouverture possible, nous les embaucherons. Au total, Homair Vacances emploie 250 personnes en CDI et 1 000 saisonniers du début du mois d’avril à la fin septembre.

Vous avez également lancé une opération solidaire à destination des soignants. Pouvez-vous en dire plus ?

Quentin Schaepelynck : Nous avons en effet choisi de nous mobiliser pour les soignants en leur offrant 10 000 bons cadeaux vacances d’une valeur totale de 2,5 millions d’euros. Nous voulions jouer notre rôle d’entreprise citoyenne dans cette crise.

La première communication a été la publication d’un message sur Facebook, partagé plus de 2 500 fois. Ainsi, en une semaine, plus de 10 000 dossiers avaient été montés par des soignants, qui ont, pour la plupart, réservé des week-ends en juin et septembre. Devant le succès de l’opération, nous avons étendu le dispositif et, le 29 avril, nous avions distribué 17 000 bons cadeaux.

Cette opération solidaire est importante pour nos équipes, qui travaillent toute l’année pour accueillir des gens en vacances, et qui avaient perdu toute raison d’être depuis le début de confinement.


*Spécialiste des séjours vacances en mobile-homes au sein de campings 4 et 5 étoiles, Homair Vacances, dont le siège est implanté à Aix-en-Provence, est la marque historique du groupe European Camping Group, qui revendique aujourd’hui une position de leader européen de l’hôtellerie de plein air. Le groupe compte 23 000 mobile-homes répartis sur 300 campings en France, Italie, Espagne et Croatie opérés par Homair Vacances et Palmiers Océan (un tour-opérateur vendéen, particulièrement tourné vers les comités d’entreprise, acquis en 2018, NDLR).

Quentin Schaepelynck, directeur général d'Homair Vacances.
Quentin Schaepelynck, directeur général d'Homair Vacances. — Photo : Homair Vacances

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail