Var

Industrie

Coronavirus : ELITech Microbio propose des kits pour les tests de dépistage

Par Hélène Lascols, le 14 mai 2020

L’entreprise varoise ELITech Microbio, spécialisée dans les tests rapides de diagnostics in vitro, a adapté son outil industriel pour lancer la production temporaire de kits de milieux de transport (flacons pour transporter des écouvillons, NDLR), nécessaires à la réalisation des tests de dépistage du coronavirus. La société de Signes a déjà convaincu l’Armée française et espère obtenir une autorisation dérogatoire de mise sur le marché.  

Différentes salles blanches de la ligne liquide au sein de l'entreprise ELITech Microbio, implantée sur le Plateau de Signes, dans le Var.
Différentes salles blanches de la ligne liquide au sein de l'entreprise ELITech Microbio, implantée sur le Plateau de Signes, dans le Var. — Photo : Elitech Microbio

Au sein de l’entreprise ELITech Microbio, implantée à Signes dans le Var depuis trente ans, la cinquantaine de salariés, habitués à travailler en salles blanches et vêtus de protections spécifiques et adaptées, n’a jamais cessé le travail depuis le début de la pandémie. En revanche, cette société, devenue en 2006 filiale de la BU (Business Unit) microbiologie de ELITechGroup (550 personnes à travers le monde), fabricant et distributeur d’équipements et de réactifs de diagnostic in vitro (de biochimie, microbiologie et biologie moléculaire) dans plus de 100 pays sur six continents, a longtemps été discrète et c’est à la faveur de la crise sanitaire actuelle que son dirigeant Stefan Lamouroux a choisi de sortir son entreprise et ses salariés de l’ombre. « Depuis le début du confinement, nous avons continué à produire et livrer nos tests de diagnostic in vitro à travers le monde tout en mettant en place des productions spécifiques et temporaires de kits de milieux de transport PBS (Phosphate-Buffered Saline - Solution saline tamponnée au phosphate) pour participer activement au soutien du dépistage du coronavirus. »

Une production alternative de milieux de transport

ELITech Microbio conçoit (R&D), produit et commercialise à travers le monde ses tests de diagnostic in vitro et a développé une expertise reconnue dans les tests de microbiologie. La société propose une offre d’équipements et une large gamme de tests rapides de diagnostics innovants et revendique notamment une position de leader mondial du diagnostic des mycoplasmes urogénitaux.

Stefan Lamouroux, directeur général d'ELITech Microbio, à Signes.
Stefan Lamouroux, directeur général d'ELITech Microbio, à Signes. - Photo : DR

Elle est aussi le distributeur de produits tiers (provenant d’autres fabricants) et, plus précisément depuis 15 ans, le distributeur exclusif en France de l’ensemble de la gamme d’écouvillons et de milieux de transport (flacons pour transporter des écouvillons, NDLR) du fabricant anglais Medical Wire. « La croissance rapide et imprévisible des demandes des clients en écouvillons et kits de milieux de transport qui servent au déchargement, à la conservation et au transport des germes à destination de laboratoires pour la réalisation de tests de dépistage par PCR pour la recherche du Sars-CoV-2, a généré une quasi-pénurie significative en France, renforcée par l’absence de fabricants français de tels matériels », raconte Stefan Lamouroux.

Un fabricant normand de cotons-tiges s’est lancé dans la production d’écouvillons et, à Signes, ELITech Microbio s’est rapproché de la Direction générale des entreprises, de la Direction générale de la santé (DGS) et de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour apporter son aide en proposant « provisoirement » des kits de milieux de transport PBS. « Possédant des process et outils industriels performants et non-saturés, des équipes dotées d’un savoir-faire en microbiologie, ainsi que d’un réseau de partenaires et fournisseurs réactifs, nous avons pu engager rapidement la fabrication de milieux de transport spécifiques alternatifs. J’ai aussi pu compter sur l’implication de mes salariés sans lesquels je n’aurais rien pu faire », détaille le directeur.

Un contrat de six mois avec l’Armée française

Cette offre de production a été retenue par l’Armée, qui a commandé un peu moins de 300 000 kits de milieux de transport ELI PBS jusqu’à la fin du mois d’octobre 2020, couvrant ainsi l’ensemble de ses besoins sur les 6 prochains mois, en France comme en opération extérieure. « Un premier lot a été livré le 11 mai, souligne Stefan Lamouroux, mais il ne s’agit en aucun cas d’une opportunité de développement pour notre entreprise. Nous avons simplement voulu démontrer que l’industrie pharmaceutique, et plus particulièrement celle du diagnostic in vitro, sait réagir rapidement pour apporter des solutions et alternatives. Nous avons voulu apporter notre soutien à nos clients et une aide à nos concitoyens. Nous reviendrons vers notre fournisseur habituel dès que possible lorsque la situation sera stabilisée avec des productions compatibles à la demande. »

Toutefois, ELITech Microbio ne compte pas en rester là puisqu’elle prévoit de présenter à l’ANSM et la DGS une demande d’autorisation dérogatoire de mise sur le marché de ce même kit de milieux de transport « pour apporter notre soutien au maximum de laboratoires et centres hospitaliers publics comme privés. » Dans les prochaines semaines, Stefan Lamouroux et ses équipes espèrent ainsi pouvoir fournir pas moins de 250 000 milieux par mois, soit environ 60 000 flacons par semaine, en seulement deux jours de production dédiée.

Différentes salles blanches de la ligne liquide au sein de l'entreprise ELITech Microbio, implantée sur le Plateau de Signes, dans le Var.
Différentes salles blanches de la ligne liquide au sein de l'entreprise ELITech Microbio, implantée sur le Plateau de Signes, dans le Var. — Photo : Elitech Microbio

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail