Commerce

Commerce engagé : Le label se dévoile au coeur de la Provence

Par H.L., le 07 octobre 2016

COMMERCE. Les acteurs du Commerce engagé se dévoilent dans une campagne de communication et font la promotion de leur label auprès des consommateurs.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Deux partenaires moteurs, le Sived (syndicat intercommunal pour la valorisation et l'élimination des déchets du centre ouest Var) et l'association Ecoscience Provence, une entremetteuse, l'agence de communication Bamboo Lab et un sponsor, les Vins Bréban ont uni leurs forces et leurs valeurs pour lancer la campagne de communication du label Commerce engagé. Un label conçu 10 ans plus tôt comme une réponse locale aux enjeux globaux, comme un outil collaboratif et d'intérêt public, conduit à l'échelle d'un territoire pour accompagner la mutation nécessaire dans nos habitudes de consommation.




Une campagne à 15.000 ?

Pendant trois mois, les 80 acteurs du Commerce engagé seront visibles par des milliers de Varois à travers 450 affiches, 1.000 plaquettes, une campagne d'affichage sur 13 communes, des vidéos sur les réseaux sociaux, des réunions de présentation et de sensibilisation, etc. Coût de l'opération : 15.000 ? financés par un sponsor convaincu, Jean-Jacques Bréban, P-dg des Vins Bréban. « Pour moi c'était comme une évidence. Le changement s'opère et je voulais y participer, y apporter ma contribution ». Cette campagne est donc une première pour ce label, qui valorise les acteurs inscrits dans une démarche d'amélioration environnementale et sociale constante. Étendu sur 16 communes du Centre Var, le label Commerce engagé rassemble aujourd'hui près de 80 sociétés, du commerce de proximité jusqu'aux enseignes de la grande distribution, en passant par les producteurs, vignerons, épiciers, etc.




« On ne s'interdit rien »

Cette campagne s'accompagne d'ambitions pour l'avenir : monter en puissance sur le territoire, convaincre de nouveaux commerçants et producteurs de rejoindre la démarche de labellisation, étendre le label aux restaurateurs et forains. « Dès l'année prochaine, nous espérons grandir au rythme de 20 nouveaux commerçants convaincus par an », explique Mikaël Schneider, directeur de l'association Ecoscience Provence. Le label pourrait aussi s'étendre géographiquement en Coeur du Var, en Pays d'Aix, à Monaco, voire en Guyane. « Nous ne nous interdisons pas d'être ambitieux et d'essaimer », ajoute Mikaël Schneider. D'ailleurs l'association Ecoscience Provence travaille sur un autre projet de taille, qui serait en quelque sorte l'aboutissement de la démarche : « La création d'une monnaie locale qui pourrait voir le jour d'ici à la fin 2017 ».

Commerce engagé



www.commerce-engage.com

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition