Alpes-Maritimes

Réseaux économiques

Interview CCI Nice Côte d’Azur : « Nous lançons La Place Business pour connecter les entreprises »

Entretien avec Sophie Roussel, responsable mise en relation business CCI Nice Côte d'Azur

Propos recueillis par Olivia Oreggia - 24 septembre 2020

La Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur vient de lancer La Place Business. Ce service se veut un accélérateur d’affaires, connectant concrètement les entreprises du territoire entre elles et avec les principaux donneurs d’ordre. Responsable mise en relation business de la CCI azuréenne, Sophie Roussel explique le fonctionnement de cette plateforme et les enjeux d’un tel projet.

Sophie Roussel, responsable mise en relation business de la CCI Nice Côte d'Azur.
Sophie Roussel, responsable mise en relation business de la CCI Nice Côte d'Azur. — Photo : DR

En quoi consiste exactement La Place Business, service lancé par la CCI Nice Côte d’Azur ?

Sophie Roussel : Il s’agit de renforcer les concrétisations business entre les entreprises du territoire, ainsi qu’entre les entreprises et les donneurs d’ordre, privés et publics. C’est un outil pour amener des courants d’affaires, donner accès à des opportunités de business directes. La CCI y source les appels d’offres de la région et les grands donneurs d’ordres y publient leurs besoins d’achats. Tout reste évidemment sécurisé, confidentiel. L’annonceur ne lève son anonymat qu’auprès de l’entreprise qu’il retient. Les adhérents peuvent y développer leur réseau. Un espace agenda recense les événements business de la région.

Comment est née cette plateforme ? Est-ce le contexte du Covid qui en est à l’origine ?

Sophie Roussel : Non, l’idée est née avant. Nous avons commencé à en dessiner les contours en décembre 2019 avant d’entamer le développement à partir de janvier. Le projet émane de plusieurs enquêtes menées sur les besoins et les priorités des dirigeants. Ce qu’il en ressortait était l’élargissement des réseaux, l’échange, la prospection et la visibilité. Dans l’enquête menée sur l’impact de la CCI, il apparaissait que la chambre consulaire était vue comme un comme un acteur légitime, à la fois un catalyseur et un carrefour du business et de l’économie. La plateforme a été coconstruite avec une trentaine d’entreprises du territoire, de différentes tailles et différents secteurs d’activité.

Le service se veut uniquement en ligne ?

Sophie Roussel : C’est une aventure phygitale. Il y a une partie en ligne et une partie physique faite de rencontres entre adhérents et de conventions d’affaires. Il y aura des rendez-vous préprogrammés sur différentes thématiques (industrie, tourisme, silver économie, santé…), des rencontres avec des donneurs d’ordre, il y aura des petits-déjeuners mensuels avec des interventions d’experts, des visites d’entreprises. La plateforme est basée sur la confiance et l’entraide. Pour être en confiance, il faut se connaître.

"C’est une plateforme d’entraide et de partage"

Vous présentez La Place Business comme une plateforme collaborative. Que cela implique-t-il exactement pour les adhérents ?

Sophie Roussel : La Place Business est en effet basée sur l’émulation d’une communauté. Il s’agit vraiment de participer, d’être acteur, de se recommander, se coopter. Les entreprises pourront aussi se regrouper pour effectuer des achats négociés. On ne vient pas juste se servir, c’est une plateforme d’entraide et de partage, un espace participatif, une aventure commune tournée vers la bienveillance, pour faire passer le local en priorité. Ces valeurs d’entraide, de coopération et d’engagement, la place de l’humain et du local, sont d’ailleurs inscrites dans le manifeste de La Place Business.

La Place Business s’adresse-t-elle à toutes les entreprises des Alpes-Maritimes ?

Sophie Roussel : Oui, quel que soit leur secteur et dès lors qu’elles ont une activité B to B. Il y a deux formules d’abonnement, une gratuite et une seconde payante qui donne accès à l’ensemble des contacts. Le tarif est de 1 100 euros mais, la première année, la CCI prend en charge 40 % de cette adhésion qui revient donc à 660 €. Dix personnes peuvent être rattachées à un même compte. L’objectif est de compter une centaine d’entreprises d’ici la fin de l’année, ainsi que les principaux donneurs d’ordre, publics et privés.

Sophie Roussel, responsable mise en relation business de la CCI Nice Côte d'Azur.
Sophie Roussel, responsable mise en relation business de la CCI Nice Côte d'Azur. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail